Pendant que beaucoup de Ligériens se serrent la ceinture à l’heure de la crise économique

En retrait mais pas financièrement.
Si Gaël Perdriau s’abstient de certaines sorties, l’amateur de sport nous fait partager sur ses réseaux sociaux ses analyses des matches de l’ASSE et du basket club de Saint-Chamond.

Alors que beaucoup de Ligériens se serrent la ceinture à l’heure de la crise économique, le Progrès nous apprend que le maire « en retrait » est loin d’être au RSA avec une indemnité mensuelle brute de 9112 euros. Sans compter les déambulations en voiture avec chauffeurs, les spectacles gratuits et les dîners offerts. Le journal s’est aussi intéressé au revenu de l’ancien premier adjoint qui perçoit 1847  à la Métropole et 2459 à la ville de Saint-Etienne soit un total mensuel brut de 4306 euros.

Le Progrès fait le point sur le scandale de la sextape.
Dans la foulée du récent article de Médiapart impliquant deux agents du cabinet du maire et alors que les mises en examen tardent à intervenir, le quotidien régional vient de dresser un bilan de rentrée du feuilleton sordide qui pourrit la vie politique locale. Selon le média, cinq mois après la révélation du scandale, les Stéphanois s’interrogent sur la suite des événements et leurs conséquences.

Le constat est que la justice s’est mise rapidement au travail dans la foulée des révélations de la presse. De nouvelles gardes à vue pourraient intervenir dans les semaines à venir. Des spécialistes du numérique pourraient être mobilisés pour analyser les échanges téléphoniques et numériques entre les protagonistes. Patience !

En bref.
Grogne au sommet des LR.
Patron des sénateurs LR et candidat à la présidence du parti, Bruno Retailleau estime être sous-représenté dans les instances nationales mises en place par le président Eric Ciotti. On notera cependant que l’un des huit secrétaires généraux adjoints est le jeune député du Roannais, Antoine Vermorel-Marques.

Lourde ambiance au PS !
C’est en tout cas le constat  dressé par l’ancien député stéphanois, Jean-Louis Gagnaire, aujourd’hui proche de l’aile gauche de la Macronie. L’ancien élu analyse ainsi la réélection contestée du premier secrétaire. Dans la Loire, Olivier faure décroche un 73% au second tour du scrutin interne.

La dynamique Pizza Cosy continue.
L’enseigne stéphanoise, désormais présente dans toute la France, vient d’ouvrir un nouveau restaurant à Brive-la-Gaillarde. L’établissement est tenu par un couple en reconversion professionnelle.