Patrice Queneau : La Faculté de médecine de Saint-Etienne : 50 ans de combats épiques

Le Professeur Patrice Queneau est un personnage passionnant, par son histoire familial et la belle réussite de l’entreprise Thuasne, par son parcours de médecin, ancien Vice-Président de l’Université de Saint-Etienne il se passionne aussi pour la culture, d’où nos nombreuses rencontres au cours de ces 10 dernières années.

Son dernier combat en octobre 2020,  quelques jours avant le vote qui a conduit au maintien de l’Université  de Saint-Etienne comme autonome et conservant sa personnalité morale et juridique.

Dans la suite de ce mouvement, et ayant depuis longtemps, Patrice Queneau souhaitait écrire un livre sur l’épopée que fut la naissance, puis la construction et le développement de la faculté de médecine de Saint-Etienne.

Aujourd’hui ce livre est disponible enrichi de 55 témoignages d’enseignants, d’anciens étudiants et de personnalités civiles ou politique et intitulé « La Faculté de médecine de Saint-Etienne : 50 ans de combats épiques ».

Ce livre est disponible en librairie au prix de 26€ (480 pages, Editions Glyphe).

Une faculté de médecine à Saint-Étienne ? Oui ! Cette ancienne ville minière, terre d’innovations, tenait à la création d’une faculté de médecine.

Partie de rien, sans dotation ministérielle, poussée par la ferveur du peuple stéphanois, qui l’a voulue, cette faculté a été créée en 1969. Chaque jour, elle a franchi les obstacles. Animée d’une passion fervente, notre faculté a recruté médecins, chirurgiens, chercheurs qui ont trouvé à Saint-Étienne, la liberté d’entreprendre ensemble.

Les pionniers ont créé un CHU reconnu, avec un enseignement exigeant dans une faculté à taille humaine et une recherche de qualité. C’est pourquoi l’an dernier, l’auteur s’est mis en colère quand en haut lieu, « on » a voulu absorber l’université de Saint-Étienne dans une université lyonnaise.

Ce livre raconte l’histoire de la faculté de médecine de Saint-Étienne ; plus de cinquante témoignages qui relatent les difficultés et les succès d’une faculté, qui a su acquérir une dimension internationale.