Mobilisation de la jeunesse ligérienne contre le projet de réforme des retraites

Suite à l’annonce du projet de réforme des retraites par la Première Ministre Élisabeth Borne, sept organisations de jeunesse ligériennes, à la fois associatives, syndicales et politiques de la Loire, se sont réunies le Mardi 10 janvier au soir et ont décidé de la rédaction et de la publication d’un communiqué commun d’appel à la mobilisation de la jeunesse ligérienne.
 
A ce jour, les organisations de jeunesse signataires de ce communiqué sont les suivantes : Brigades de Solidarité Saint-Étienne, CNT Jeunes 42, Jeunes Communistes de la Loire, Ligue de la Jeunesse Révolutionnaire 42, NPA Jeunes 42, OSE CGT Saint-Étienne, Solidaires Étudiant-e-s Saint-Étienne.
Nos organisations appellent l’ensemble de la jeunesse, dans les lycées, dans les facs et dans les entreprises, à construire dès à présent la mobilisation contre cette réforme. Pour nos organisations, tous les moyens seront bons pour s’y opposer, des piquets de grève aux blocages des lieux d’études.

Nous avons également décidé lors de cette réunion commune de la tenue d’un cortège unitaire de la jeunesse lors des futures journées de grève et de manifestations, à commencer par celle du JEUDI 19 JANVIER :

– A Saint-Étienne, la manifestation partira de la Chambre de Commerce et d’Industrie (cours Fauriel) à 10h30, et prendra la direction de l’Hôtel de Ville.
– A Roanne, la manifestation partira du Centre Universitaire à 10h30 et prendra la direction de la Mairie.

Tous les moyens seront bons, des piquets de grève aux blocages des lieux d’étude. À Saint-Étienne, pour faire entendre notre détermination commune, nos organisations manifesteront dans un même cortège jusqu’à la victoire de ce mouvement. Ainsi, dès ce 19 janvier, nous vous appelons à venir en nombre à chaque manifestation grossir les rangs de
ce nouveau cortège jeune.
Nos retraites, nous voulons les vivre, dignement et en bonne santé. Alors partout, dans le département, nous vous invitons à faire vôtre cette phrase inspirée d’Ambroise Croizat, ouvrier, résistant devenu ministre du travail et fondateur de la sécurité sociale :

« Ma retraite ne sera pas l’antichambre de ma mort ! ».

communiqué du 13 janvier 2023