Maurice Vincent se bat contre la fusion avec L’Université de Lyon

Le débat public sur la dissolution de l’université Jean Monnet dans l’université de Lyon est enfin lancé depuis quelques semaines tout le monde médiatique stéphanois en parle.

Le média libre #Droitcitoyen avait contacté l’ancien Maire de Saint-Etienne, ancien sénateur et Président de l’université Jean Monnet de Saint-Étienne de 1997 à 2002. Voici l’itw en vidéo

Le projet de dissolution de l’université Jean Monnet dans l’Université de Lyon vient d’être sérieusement contesté par deux nouvelles initiatives dont l’importance n’échappera à personne.
1/ Le conseil départemental de la Loire a adopté à l’unanimité un vœu demandant le rejet des statuts et le maintien de l’intégralité des pouvoirs de l’UJM.
2/ Huit vice-présidents de l’université soutenus par plusieurs autres responsables de facultés, laboratoires etc., annoncent leur démission de la direction en raison de leur opposition à ces statuts.
Le vœu comme le texte des universitaires sont de grande qualité et correspondent pleinement aux alerte.

Les arguments de la présidente de l’université dans Le progrès du 28 juin. Pour moi, aucun ne répond aux critiques sur la perte définitive de tout pouvoir universitaire à Saint-Etienne.

Si l’ancien président Christian Forestier considère que Saint-Etienne ne doit pas abandonner le projet IDEX, deux autres personnalités qui ont eu des responsabilités éminentes dans le domaine de la recherche et la direction de Telecom Saint-Etienne, Gérard Noyel et Laurent Carraro soulignent à juste titre la disproportion du sacrifice consenti par rapport aux gains attendus. Ils rejoignent complètement mon point de vue.

De réelles incertitudes demeurent sur la décision finale, puisque les collectivités ne représentent que quelques voix parmi les 34 membres du CA de l’université. Un travail d’explication et de conviction est donc attendu, en plus, de la part des élus.

(blog de Maurice Vincent)

 

 

Partager cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *