Partager cet article :

Le verdict sévère de l’OIP.
Après les remarques de la structure française sur l’état des prisons, c’est l’OIP, observatoire international des prisons, qui vient de publier un texte sévère sur la maison d’arrêt de la Talaudière. L’OIP, dans son récent rapport, dénonce « la vétusté du bâtiment et ses dysfonctionnements ». La surpopulation des lieux est mise en avant comme facteur de mal être. La bâtiment le plus ancien remonte à 1968. Plusieurs fenêtres sont cassées et des murs sont fissurés.

Les chantiers successifs de rénovation sont jugés insuffisants. Sur le plan comportemental, l’OIP s’inquiète des tensions entre détenus lyonnais et stéphanois. L’organisme salue toutefois le travail « positif » des services de probation et d’insertion. Il manque actuellement en France 40 000 places de prison.

Qui se souvient de la Prison de Bizillon, la pension fourchette ?

Des postes à pourvoir dans le maintien à domicile.
Avec le retour à la croissance et les retombées de la crise sanitaire, de nombreux postes sont à pourvoir dans divers domaines allant du BTP au maintien à domicile en passant par l’hôtellerie et la restauration.
Dans la Loire, les 28 associations du maintien à domicile fédérées dans l’ADMR veulent recruter  postes. Les candidats retenus se verront proposer  une formation « assistante de vie aux familles » financée par la région AURA et Pôle emploi. Cette formation avec stages s’étalera du 4 octobre 2021 au 11 janvier 2022 à Roanne, Feurs et Saint-Etienne.
Des postes seront ensuite proposés. Plus d’infos sur le site www.admr.org

Budget participatif à Roanne.
Ce processus de démocratie participative n’est plus l’apanage des seules mairies de gauche. A Roanne, les habitants sont invités à choisir entre plusieurs propositions émises par des simples citoyens ou des conseils de quartiers. Un budget de 300 000 euros a été mis à disposition par la collectivité. Les habitants ont plusieurs semaines pour choisir entre les projets dont voici quelques exemples : l’installation de panneaux lumineux de signalisation près des passages piétons, la mise en lumière du pont de la Loire, la suppression de quelques places de stationnement près de certains carrefours, la création de parkings pour vélo à proximité de certains passages piétons, l’extension du skate park. On constate que la totalité des idées concerne l’espace public.