M. Perdriau n’a toujours pas démissionné

Sextape stéphanoise. Un conseil municipal bien spécial.
A un mois, jour pour jour, de l’éclatement de la bombe » de Médiapart, Gaël Perdriau, toujours très bien conseillé en communication, organisait un son conseil municipal de rentrée.

C’est la première fois depuis très longtemps que les rangs du public étaient pleins et que l’espace de presse était bondé. Sous les fenêtres  de la salle du conseil, une sono de la CGT diffusait des slogans pour quelque 150 manifestants venus « pour le pot de départ » du maire. D’emblée, le maire LR a refusé de démissionner. L’ élu préfère garder ses indemnités. Il se prive juste de quelques vins d’honneur dans la ville. Lui qui avait demandé la démission de François Fillon se situe au-dessus.

Le conseil a débuté par plusieurs prises de paroles dont celle de Lionel Boucher, particulièrement redoutée par une majorité municipale dont l’ADN n’est pas le courage. L’ami de Gilles Artigues, maire-adjoint et président de l’UDI a tenu un discours de huit minutes dans lequel il a exprimé sa sympathie pour son ami Gilles et sa déception pour son allié politique. Il conclut son propos par cette invitation ; « M. Perdriau, partez ! Les groupes écologiste, socialiste et communiste se sont ensuite exprimés.

Pour cette session, on notait trois absences : celle de Pierre Gauttieri, qui selon Olivier Longeon, arpentait les couloirs, celle de Samy Kefi-Jérôme, démissionnaire depuis quelques et celle de Gilles Artigues, à Albi. Très animés, les débats ont fait l’objet de trois interruptions de séance. La majorité municipale, y compris les signataires de la demande de départ du directeur de cabinet, s’est illustrée par une discrétion proche de la servilité. Dans la rue, 500 manifestants clamaient « Perdriau démission« . Les interventions des élus d’opposition retransmises par son étaient applaudies par le
public.

C’est sur un demande à Elisabeth Borne de destitution du maire que s’est achevée la séance. Le maire est sortie sous les huées d’une grande partie de la salle.

Dans le même temps, le conseil municipal de Saint-Chamond débattait de questions financières dans un climat relativement serein. Et à Roche-la-Molière avait aussi lieu un conseil municipal de rentrée, le maire Eric Berlivet a fait voter à l’unanimité une demande de démission de Gaël Perdriau de son poste de président de Saint-Etienne Métropole. Le conseil métropolitain de jeudi promet. de bons échanges.

     Tous droits réservés © gillescharles.fr | Nous contacter : gillescharlesinfos@gmail.com