M. Courbon un tantinet énervé par M. Perdriau…

M. PERDRIAU, CHAMPION DU CONFINEMENT DÉMOCRATIQUE

Comme je l’ai révélé le vendredi 12 juin, mon adversaire pour le second tour des municipales, M. Perdriau, refuse l’organisation de plusieurs débats démocratiques dans cet entre-deux-tours inédit.

Ainsi, sur 5 débats proposés par les médias locaux, 4 sont à ce jours refusés par M. Perdriau et sont donc annulés :

– Débat télévisé sur France 3 Région : refusé et donc annulé

– Débat radiophonique sur Loire FM RLF : refusé et donc annulé

– Débat télévisé sur TL7 : refusé et donc annulé

– Débat radiophonique sur RCF : refusé et donc annulé

A ce jour, M. Perdriau ne daigne donc gratifier de la présence de sa vénérable personne, a priori,  qu’un seul et unique débat programmé par le quotidien Le Progrès et la radio France Bleu Saint-Etienne Loire. Cela ne dénote pas forcément de sa part un plus grand respect pour ces médias, puisqu’il avait qualifié Le Progrès de « presse pq » pendant le confinement

Je dénonce avec force ce véritable déni de démocratie qui prive les Stéphanois.es de plusieurs temps d’échanges nécessaires à l’information des électeurs.

Alors que cette campagne se trouve fortement contrainte en raison du contexte sanitaire, alors que M. Perdriau a fait pression pour l’organisation de ce scrutin en juin, et après avoir bénéficié d’une exposition médiatique significative pendant le confinement, actant ainsi une rupture manifeste d’égalité de traitement entre les candidats, cette attitude traduit un véritable mépris tant pour les médias locaux que pour ses adversaires politiques. Plus grave, c’est un véritable mépris pour la démocratie locale.

De la qualité du débat démocratique dépend en partie la légitimité du futur vainqueur du scrutin. Par son attitude, le candidat Perdriau souille durablement la vitalité démocratique de notre ville.

Pour mémoire, M. Perdriau n’a pas refusé les débats d’avant 1er tour. De même, en 2014, personne ne se souvient du moindre refus de débattre de la part de l’intéressé. Son refus de débattre aujourd’hui n’en est que plus incompréhensible, sachant qu’aucune explication n’est donnée par l’intéressé.

Mégalomanie, couardise, mépris de la démocratie : chacun se fera son opinion, une combinaison des trois raisons n’étant pas à exclure.

L’équipe de « Saint-Étienne Demain »

 

en cas de changement d’avis #droitcitoyen est apte a organiser un débat….

Partager cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *