Lutte contre la Covid : Saint-Etienne fait désormais figure d’exception !

Voici le retour des communiqués des groupes qui ont la gentillesse de me les faire parvenir, pour rappel tous les communiqués sont diffusés sous réserve d’être dans le respect de la démocratie….

Communiqué du groupe Saint-Etienne Demain relatif à la lutte contre la Covid.

Alors que M. PERDRIAU s’est montré particulièrement « proactif » pendant le pic épidémique, en période de confinement (et de campagne électorale), multipliant les temps de communication et les mesures emblématiques (fermeture complète des marchés de plein-air et interdiction de la pratique sportive), l’exécutif local brille désormais par son assourdissant silence en cette période estivale.

Pourtant, depuis plusieurs semaines, les signes d’une reprise de l’épidémie se multiplient, tout comme les alertes scientifiques concernant une éventuelle « seconde vague ». Dans la Loire, « la situation se dégrade », selon les dires du Secrétaire général de la Préfecture.

La circulation du virus est plus active et notre département recense un grand nombre de clusters à l’échelle de la région.

Ainsi, depuis quelques semaines, toutes les grandes villes et les métropoles, et, à une échelle plus locale, des communes telles Montbrison, Le Coteau, Firminy, Saint-Genest-Lerpt et Le Puy, ont (re)pris des mesures de protection nouvelles et imposent les masques sur les marchés et, pour certaines, dans les lieux publics. Mais rien à Saint-Etienne !

Alors que Lyon vient d’annoncer une série de mesures, notre métropole fait désormais figure d’exception au niveau national en étant le seul territoire à n’avoir pris aucune disposition

N’y a-t-il plus « de vies à sauver » à Saint-Etienne, la campagne électorale étant désormais terminée ? Ce changement d’attitude est parfaitement irresponsable à l’approche de la rentrée. De toute évidence le « Maire de tous les Stéphanois » est plus enclin à mettre à profit la période estivale pour produire des tribunes fleurant bon le réchauffé en tant que Vice-Président des Républicains, plutôt que de se préoccuper de la sécurité sanitaire des Stéphanois et de la rentrée socio-économique de notre territoire.

Entre « trop en faire » et « ne rien faire », il y a pourtant une voie médiane : celle de l’action juste et pondérée. C’est ce qui manque terriblement à Saint-Etienne.

Partager cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *