L’Université Jean Monnet reconnue pour son impact social et environnemental sur le territoire

L’Université Jean Monnet est classée pour la première fois au « Times Higher Education University Impact Ranking », paru mercredi 22 avril pour son édition 2020.

Ce classement international mesure l’impact des établissements d’enseignement supérieur en termes de développement durable et de responsabilité sociale. L’UJM y est particulièrement remarquée pour sa recherche et ses pratiques dans le domaine santé et bien-être.

Depuis plusieurs mois, l’Université Jean Monnet s’est investie dans cette démarche de classement au Times Higher Education (THE) pour valoriser ses nombreuses pratiques d’excellence en développement durable mais aussi son impact sociétal.

Lancé en 2019, le nouveau «University Impact Ranking» du journal Time Higher Education s’appuie sur les 17 objectifs de développement durable définis par les Nations Unies pour évaluer l’engagement des établissements en matière de développement durable et de responsabilité sociale.

Sont notamment évalué(e)s: -les pratiques vertueuses de l’organisation elle-même, -la recherche de solutions innovantes visant à réduire l’impact environnemental des activités humaines, -l’appui à la définition des politiques publiques, -la formation à ces problématiques,-les actions d’information, de prévention, de sensibilisation auprès des divers acteurs qu’ils soient personnels, étudiants, citoyens ou partenaires socio-économiques.

Le classement s’appuie à la fois sur des données bibliométriques recensées par le THE et sur une enquête quantitative et qualitative et complétée par les établissements sur la base du volontariat.Des résultats importants pour l’Université La meilleure note porte sur la thématique «Santé et bien-être» avec une note de 62,3qui classe l’UJM dans le rang des 201-300 pour 620 institutions participantes, reconnaissant notamment la qualité de sarecherche avec le meilleur indice bibliométrique obtenu dans l’enquête.

La seconde thématique forte qui ressort est celle des «Villes et communautés durables» avec une note de 60,1 ce qui classe l’UJM dans le rang des 101-200 pour 470 institutions évaluées, reconnaissant ainsi l’ambition de la politique culturelle et sociale de l’établissement et son ancrage territorial.

Le classement reflète aussi la qualité de la recherche de l’UJM dans le domaine de l’industrie ou de la protection des populations marines, sa contribution à la définition des politiques publiques par la production de nouvelles connaissances et de rapports d’expertise, la promotion de l’égalité hommes-femmes par la diplômation des jeunes femmes, la faiblesse de sa consommation d’eau par personne, ou encore sa politique inclusive en matière de handicap.En synthèse, tous indicateurs confondus, l’UJM se situe dans le rang des 401-600 pour 767 participants avec une note globale de 59/100.

Voir les résultats pour l’Université Jean Monnet sur le site web du classement THEE n s’insérant dans ce prestigieux classement, l’UJM renforce encore sa position académique sur le site de Lyon-Saint-Etienne et réaffirme son ambition pour les années à venir.

 

Partager cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *