LR : mise sous tutelle par Paris de la fédération de la Loire

Conseil municipal à Saint Étienne.

Ce lundi 27 juin, le conseil municipal de Saint-Etienne devra voter son compte administratif. Le groupe Saint Étienne Demain interviendra sur trois thèmes. En matière d’urbanisme, les élus de gauche soutiennent les résidents de Saint Victor sur Loire qui protestent contre un projet de lotissement au hameau de Becizieux.
Le promoteur de ce lotissement a déjà à son actif une première construction contestée. Ces mêmes élus interpellent aussi la mairie sur le projet de déconstruction de l’amicale laïque de Chapelon. Enfin, ils émettent le vœu d’une poursuite du processus des vacances apprenante.
Jean Michel Mis commente son échec.

Il a manqué 263 voix au député marcheur Stephanois pour conserver son siège de député de la deuxième circonscription de la Loire lors des dernières législatives. L’ancien élu a été battu par l’Insoumise Andrée Taurinya.
Interrogé par le Progrès, Jean Michel Mis constate que la législative est désormais un vote national. La personnalisation du scrutin par Jean Luc Melenchon a gommé l’aspect local du vote.
Des fédérations LR sous tutelle.

Il faut parfois lire des quotidiens régionaux pour avoir des informations sur notre département. C’est ainsi qu’ un récent numéro du Courrier Picard nous apprend la mise sous tutelle par Paris des fédérations LR de l’Oise, de la Martinique et de la Loire.
La décision a été prise le 21 juin par le bureau politique élargi du parti réuni à Paris. Ces fédérations seront provisoirement gérées par Aurelien Pradie et Guillaume Guerin, secrétaire général et adjoint. En Gironde, le journal Sud Ouest nous apprend que la fédération LR vient d’être dotée d’une direction provisoire. Dans la Loire, Deux responsables des jeunes LR viennent d’être destitués. 

La grogne monte contre Stelytec 2

     Tous droits réservés © gillescharles.fr | Nous contacter : gillescharlesinfos@gmail.com