Loire : la sècheresse sévit encore et la préfecture renforce les alertes

Les Brèves de Pat Françon 7 Aout 2020

Bols d’air dans le Pilat
Pour cette année sanitaire compliqué, les vacances sont souvent synonymes de proximité. Un des poumons verts de notre département est le parc naturel régional du Pilat. Tout au long de cet été, le parc propose des visites guidées originales. Ainsi, le 10 août, sur la commune de Saint-Régis-du-Coin, vous pourrez découvrir au lieu dit Gimel une tourbière. Le 13 aoû à Macal, partez à la découverte des petites bêtes des prairies. Et, le 15 août, pourquoi ne pas opter pour une soirée à la Jasserie.

Il y a des offres quotidiennes et parfois bi-quotidiennes sur le site www.parc-naturel-pilat.fr. Le parc, c’est aussi des animations avec les promoteurs du Babet, la monnaie locale.
Le 22 août, Pélussin accueillera « un grand marché local ». Outre un stand consacré à la monnaie locale, vous pourrez acheter aussi bien du savon « made in Pilat » que des crêpes. Dans quelques jours, la ville vivra au rythme de son festival théâtral avant « Jazz au sommet », du 3 au 13 septembre.

Catastrophe, climat et pandémie 
Commençons par la terrible explosion de Beyrouth qui ne laisse pas indifférent dans la Loire. Ainsi, hier, une dizaine de membres de l’ONG stéphanoise PHF, pompiers humanitaires français, se sont envolés pour le Liban avec une mission essentiellement médicale pour une dizaine de jours.

Dans nos terres ligériennes, la sècheresse sévit encore et la préfecture renforce les alertes dans les zones les plus touchées comme les Monts du Forez et du Lyonnais, le Roannais et le Gier Pilat. Enfin, face à la recrudescence de la Covid 19, la ville de Montbrison, en accord avec la préfecture, rend le masque obligatoire du le marché.

Ce 8 août, le maire Christophe Bazile et le secrétaire général de la préfecture, Thomas Michaud tiendront une conférence de presse.

Sport amateur
C’est une tribune libre commune que signent,dans les colonnes du Monde, l’ancienne ministre communiste des sports, Marie-Georges Buffet et le député Génération S de la Loire, Régis Juanico. Tous deux s’émeuvent de la mise sous tutelle du ministre de l’enseignement du ministère des sports. Ils se préoccupent surtout de l’avenir du sport amateur bien mis à mal par la crise sanitaire et celle du bénévolat et ceci à quatre ans des jeux olympiques parisiens. Dans ce contexte, ils s’émeuvent aussi du faible nombre d’agents employés au ministère des sports.

 

Partager cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *