Partager cet article :
Le point sur la Covid dans la Loire
Selon l’enquête hebdomadaire de l’Agence régionale de santé, sans atteindre les taux d’il y a quelques semaines, la pandémie remonte dans la Loire. Le taux de positivité des tests est de 8,2% et le taux d’incidence de 214 pour 100 000 habitants et la Loire compte 416 hospitalisés.
En ce qui concerne la vaccination, les centres prévus ne sont pas encore opérationnels même si le numéro d’appel est prêt au 09 70 77 17 10. Un premier centre ouvrira au CHU de Saint-Etienne le 17 janvier.
A Saint-Chamond, le premier adjoint, Régis Cadegros, médecin et président du conseil de surveillance du centre hospitalier du Gier appelle ses concitoyens à se faire vacciner. Même attitude à la Fouillouse où le docteur Yves Partrat, en retraite de la mairie et de son cabinet médical.
Enfin, la préfecture confirme que les cygnes morts dans un étang d’Arthun ont été frappés par la grippe aviaire. Des mesures de sauvegarde sont prises dans plusieurs communes de l’arrondissement de Montbrison.

Le parc du Pilat prépare sa nouvelle charte.
Emmanuel Mandon, nouveau président du parc naturel régional du Pilat, a lancé lors du conseil syndical du 13 janvier le chantier de la nouvelle charte du territoire. Pour ce faire, la Région vient de verser une subvention de 200 000 euros.

Actuellement, 49 communes de la Loire et du Rhône sont membres du parc mais une invitation est formulée en direction de 25 communes de l’Ardèche et de Haute-Loire.
Les questions écologiques seront naturellement au cœur des négociations entre ces différentes communes. Ces négociations sont rendues possibles par la nouvelle dimension de la région Auvergne- Rhône-Alpes.

Joseph Deville tire sa révérence
Natif de Roche-la-Molière, Joseph Deville fut d’abord adjoint avant d’accéder au poste de maire de Bonson en 2008. Depuis cette date, et y compris en 2020, l’élu a conservé son poste. Le bruit de son départ courait depuis quelques temps et vient d’être confirmé dans un communiqué.

C’est son fils, Thierry qui assure l’intérim jusqu’à la réunion du conseil municipal du 21 janvier qui élira le nouveau maire.
Au cours de ses mandats, Joseph Deville a su faire passer sa commune du statut de village dortoir à celui de petite ville avec un centre bourg équipé commercialement et en matière de services. Il a su aussi développer son attractivité à travers plusieurs événements festifs.