Les Salles de Sports à l’arrêt ….Rencontre avec « So Fitness »

Depuis le samedi 26 septembre minuit les salles de sport de Saint-Etienne Métropole sont à l’arrêt. Malgré le strict respect des protocoles depuis la ré-ouverture en juin dernier, malgré les efforts de temps, de matériel, de nettoyages, de distanciation…

l’Etat à fait fermer ses clubs et même envoyé les gendarmes pour faire respecter cet interdit.

Les clubs de sports se sentent aujourd’hui trahis, n ‘ayant pas vu venir cette fermeture qui arrive en plein moment de reprise pour cette activité sportive mais surtout économique. Sans aucune explication, la fermeture devenant immédiate sans nouvelles règles ou directives. Sans horizon pour une future ré-ouverture. Solidaire avec les protagonistes de la profession le Député Régis Juanico a fait remonter l’information au gouvernement.
Sarida et Olivier chez Cowork and Partner 

Sarida de « So Fitness » invite les autorités à venir voir sur place tous les protocoles mis en place, les gestes barrières, les échanges directes avec les participants pour leurs expliquer, jours après jours les gestes à faire. Une intransigeance dans la sécurité sanitaire, dans un lieu ou le but est de passer un bon moment. Sarida demande ce qu’il faut de plus pour travailler, elle appelle les autorités pour connaitre ce qu’il faut en plus, et aujourd’hui la réponse ne vient toujours pas.

.
Pour pouvoir survivre ils sont prêt à toutes les contraintes mais là ils se sentent juste « amputés des 2 jambes« …dans une période crucial pour la survie de cette profession.
Toutes ces mesures d’étranglement de l’économie mise en place aujourd’hui, cela en vaut il la peine ???
.
Direction et clients sont impactés par cette situation inédite, des solutions pour « So Fitness » sont mises en place comme les cours à distance, la location du matériel, les coaches qui vont faire des cours en extérieur avec les gestes barrières et des cours en vidéos tels des « live sur facebook ».
.
Il y aura forcement des dommages demain, car on aura conditionné la population en désignant les clubs comme des clusters….Or que les salles sont plus une solution qu’un problème avec les contrôles et les respects stricts des gestes barrières.
Mme la Préfete on veut juste travailler, redonnez nous le feu vert avec des règles strictes et claires. Sarida et Olivier.
.

Partager cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *