Les Polonais de l’Ondaine au secours des Ukrainiens

Solidarité avec la Moldavie.
Pays le plus pauvre d’Europe, la Moldavie est amputée d’une partie de son territoire par la république autoproclamée de Transnistrie occupée par l’armée russe et avec une frontière de 450 kilomètres le long de l’Ukraine. La république de Moldavie et sa jeune présidente
pro-européenne accueillent actuellement près de 100 000 réfugiés ukrainiens dispersés dans 78 centres d’accueil. La France contribue à
soutenir la Moldavie avec un envoi récent de 40 tonnes d’aide humanitaire.

A Saint-Etienne, le député LREM, Jean-Michel Mis, préside le groupe parlementaire d’amitié France-Moldavie. Saint-Etienne a aussi un consul honoraire de ce pays en la personne de l ‘universitaire, Christian Daudel. Les deux hommes appellent à la solidarité dans un communiqué commun. Les besoins les plus urgents sont des lits pliants, des matelas, des médicaments et du matériel médical.

Les Polonais de l’Ondaine au secours des Ukrainiens.
Voisin de l’Ukraine, la Pologne accueille déjà un million de ses voisins. Président de l’association France-Pologne, Jean Rabesco, ancien élu municipal de la Ricamarie vient d’adresser un courrier en polonais et en français au consul général de Pologne à Lyon. Ce
courrier détaille les actions concrètes conduites par les Polonais de France en direction de leurs voisins ukrainiens. Chaque réfugié ukrainien en Pologne bénéficie de l’assistance médicale gratuite, de nourriture et si nécessaire de logement. Il pourra rester en Pologne même avec un passeport périmé. Jean Rabesco appelle  à soutenir les actions solidaires françaises.

Plus d’infos sur la page facebook. com/ambassadeukraineenfrance

Fin de session aussi au Sénat.
Comme l’assemblée nationale, le Sénat est en congé durant la période électorale. Ce qui n’empêche pas l’ancien agriculteur Jean Claude Tissot, lui-même sénateur socialiste de dresser un bilan du quinquennat agricole dans la foulée du salon de l’agriculture de Paris. Dans une question au gouvernement, le parlementaire ligérien interpelle sur une revalorisation du prix d’achat aux producteurs et sur la lutte contre l’usage des pesticides. Le sénateur déplore que le modèle dominant soit encore l’agriculture industrielle  et qu’on ne remette pas en cause certains dysfonctionnements évidents.

Un possible retour des gilets jaunes à Saint-Etienne ?

     Tous droits réservés © gillescharles.fr | Nous contacter : gillescharlesinfos@gmail.com