Les pendules sont remises à l’heure, les brèves de Pat Françon

Création d’un conseil national du commerce.
Le Journal du Dimanche de ce jour, 30 octobre, annonce la création par Olivia Grégoire, ministre des PME, d’un conseil national du commerce.
Ce nouveau machin, comme aurait dit Charles de Gaulle, sera dirigée par Thierry Mandon, celui-là même qui vient de démissionner de la direction générale de la Cité du design de Saint-Etienne,  en laissant derrière lui un déficit de 1,4 millions d’euros. Les élus locaux attendent d’ailleurs avec impatience les analyses financières du président Chassaubéné qui préside avec autorité l’EPCC, l’établissement public de coopération culturelle.

Avant ses quatres ans de présence minimale à Saint-Etienne, Thierry Mandon avait été secrétaire d’Etat à l’enseignement supérieur de François Hollande puis directeur de publication de l’éphémère magazine l’Ebdo.

Sobriété énergétique.
A la région AURA, un plan de réduction de la consommation énergétique et des émissions de CO2 vient d’être adopté. Ce plan s’appliquera essentiellement dans les nombreux lycées de la Région dans un contexte de transition énergétique. Cette politique de longue haleine a démarré en 2016 mais connaît une accélération actuelle en raison de la crise climatique.

L’objectif de la région AURA et de son président est de rendre les lycées régionaux les plus performants de France. Le plan vise aussi à faire réaliser des économies aux familles en cette période d’explosion des prix des énergies.

Usage de l’eau dans la Loire.
Selon la Préfecture, malgré le beau temps exceptionnel, la situation de sécheresse dans le département s’améliore un peu malgré un déficit pluviométrique persistant. Progressivement, dès le mois de mai, la Loire a été classée en vigilance. En juillet, notre département était carrément en crise. En fin d’été, quelques pluies ont permis une petite amélioration et le maintien des mesures de limitation. Plus d’information sur la pluviométrie dans la Loire sur le site www.hydro.eaufrance.fr

Sextape stéphanoise. Un portrait de Gaël Perdriau.
Alors que le maire de Saint-Etienne jouit d’un repos « bien mérité » durant ces vacances de la Toussaint, l’édition dominicale du Progrès de ce jour publie deux pages entières sur celui qui dirige toujours d’une main de fer la ville et sa métropole Plusieurs hommes politiques donnent leur appréciation sur ce maire qui a offert à Saint-Etienne une couverture médiatique sans précédent.

     Tous droits réservés © gillescharles.fr | Nous contacter : gillescharlesinfos@gmail.com