Les maires de la Loire au 104è congrès national de l’AMF et le « pouvoir d’agir »

Fin du congrès du planning familial dans la Loire.
A l’occasion du soixantième anniversaire de la structure, Saint-Etienne vient d’accueillir le 31è congrès national durant trois jours. Alors que les Etats Unis se déchirent sur la question de l’avortement, le sujet a occupé une place importante dans les débats.
L’idée d’inscrire le droit à l’IVG dans la Constitution fait son chemin mais rencontre quelques difficultés juridiques. En 2022, la fédération internationale du Planning familial comprend des associations dans 142 États. Dans plusieurs de ces pays et aussi en France, les congressistes ont noté une montée des violences sexistes et sexuelles.

En France, il reste encore beaucoup à faire en matière d’éducation scolaire sexuelle. Dans la Loire, le planning familial emploie 23 salariés et bénéficie de l’engagement de bénévoles. Dans notre département, la structure accueille environ 17 000 personnes chaque année.

Congrès national des maires.
Récemment, le congrès départemental des maires de la Loire s’est tenu à Saint-Just-Saint-Rambert sous la présidence de David Lisnard, maire de Cannes et président national de l’AMF, l’association des maires de France.Il y fut beaucoup questions des questions de finances locales en cette période de crise énergétique et économique.

Les travaux étaient placés sous la direction d’Hervé Reynaud, maire de Saint-Chamond Dans quelques jours, du 22 au 24 novembre, une cinquantaine de maires ligériens prendront la route de Paris pour le 104è congrès national de l’AMF. Cette réunion se tiendra sur le thème du « pouvoir d’agir » et des rapports parfois complexes entre l’Etat central et les communes. Plusieurs thématiques seront aussi abordées comme la planification écologique, les organisations intercommunales, les finances locales, les communes rurales et leurs problèmes spécifiques. Il y aura aussi des forums sur la gestion des risques en cette période de crise climatique. A noter que le maire de Saint-Etienne n’avait pas participé au congrès départemental.

Différent aquatique à Firminy.
La majorité municipale de Julien Luya envisage de transformer l’actuelle piscine proche de l’église du Corbusier en un espace muséographique.

Un centre nautique adapté serait construit dans un autre quartier de la cité appelouse. Ce projet a déclenché l’ ire des élus communistes et de l’ancien maire ex-communiste Marc Petit qui continue à occuper la scène locale. Les élus communistes distribuent massivement de tracts contre le projet et ont commencé à faire signer une pétition en ce sens. De leur côté, il propose une délocalisation de la piscine dans l’unité d’habitation Le Corbusier. Pour mesurer les attentes de la population, ils proposent l’organisation d’un référendum local.

     Tous droits réservés © gillescharles.fr | Nous contacter : gillescharlesinfos@gmail.com