Partager cet article :

Le Comité exécutif de la Fédération française de football, qui s’est réuni ce mardi, a validé officiellement la montée des féminines de l’AS Saint-Étienne en D1.

Les féminines de l’AS Saint-Étienne vont retrouver la D1. Ce mardi, le Comité exécutif de la Fédération française de football a en effet repêché les Vertes, lesquelles remplacent Le Havre, relégué sur le terrain (12e du Championnat 20-21). Cette décision récompense l’engagement de joueuses et d’un staff technique qui n’ont cessé de subir des événements contraires ces derniers mois malgré 50 victoires en 67 matches de Division 2 et trois saisons passées à lutter pour retrouver le plus haut niveau.

Lors de l’exercice 2019-2020, les Vertes avaient déjà tout fait pour mériter leur accession en Division 1. Malgré un parcours remarquable (11 victoires et 4 nuls en 15 rencontres), le quotient nombre de points obtenus/nombre de matches joués décidé par la FFF pour établir le classement de Division 2 avait profité au Havre. Une décision injuste pour les féminines de l’ASSE, privées de montée pour 0,04 point, après le report de la rencontre face à Yzeure, programmée juste avant l’arrêt des championnats en raison de la crise sanitaire.

Frustrées, les joueuses de Jérôme Bonnet sont pourtant reparties plus motivées que jamais, bien décidées à profiter de l’exercice 2020-2021 pour obtenir ce précieux billet pour la D1 Arkema. Mais là encore, malgré un parcours parfait (6 victoires en 6 journées, 18 buts inscrits et pas le moindre encaissé), les Vertes ont vu la pandémie les rattraper. Privées de compétition depuis octobre, elles ont fait entendre leur voix à travers la publication d’une lettre ouverte dénonçant l’absence d’égalité entre les compétitions masculines et féminines. Si elles n’ont pas pu retrouver les joies du championnat ces derniers mois, les féminines de l’AS Saint-Étienne auront finalement le bonheur d’évoluer dans l’élite du football féminin français dès le 28 août prochain.

> Jean-Marc Barostti (Président de l’association ASSE) : « Cette accession est légitime et récompense trois ans d’efforts. Sur le terrain, l’ASSE a montré qu’elle méritait sa place parmi l’élite. Je suis heureux pour Jérôme Bonnet, notre entraîneur, pour son staff et toutes les joueuses des trois dernières saisons mais aussi pour les dirigeants bénévoles de la section féminine qui ont tous lutté sans relâche pour atteindre cet objectif. Toutes les composantes du club jusqu’au groupe professionnel se sont mobilisés pour soutenir le football féminin. Nos partenaires, la ville de Saint-Étienne et le Département de la Loire ont également toujours cru en notre projet. C’est la victoire d’un territoire. Saint-Étienne se doit d’avoir une équipe féminine au plus haut niveau. Mais cette montée en D1 Arkema n’est pas un aboutissement car nous avons conscience qu’un difficile challenge nous attend. »