Les contestataires antivax ne font plus recette

Antivax. L’essoufflement atteint les troupes.
Est-ce l’effet de vacances scolaires de la Toussaint plus fréquentées que l’an dernier ? Est-ce la progression lente mais réelle de la vaccination ? Est-ce la menace d’une cinquième vague avec la hausse des taux d’incidences ? Toujours est-il que les antivax stéphanois étaient à peine 200 samedi dans les rues du centre-ville de Saint-Etienne.

Il a fallu que les irréductibles procèdent à un sit-in pour perturber un peu les transports en commun pour rendre visible leur cortège. Les manifestants ont cependant promis de revenir samedi prochain. A Roanne, les contestataires n’ont pas atteint la centaine.

Mutuelle communale. Roche-la-Molière fait des émules.
En 2014, la commune de Roche-la-Molière, sous l’impulsion de son maire, Eric Berlivet, fut la première commune de Rhône-Alpes à se doter d’une mutuelle communale. Depuis, le concept a fait son chemin et 40 communes ligériennes et 15 de Haute-Loire ont adopté le concept.
La dynamique se poursuit comme en témoigne la volonté de la commune de Firminy de se doter à son tour d’une mutuelle communale ouverte à tous les résidents de la ville de l’Ondaine. Cette couverture santé solidaire veut rendre accessible à un maximum de gens le coût de la santé. Pour mettre en place le dispositif, Firminy a contractualisé avec l’association ACTIOM qui va négocier les tarifs. Un siège sera prochainement ouvert rue Dorian.

Lionel Boucher reconduit à la tête de l’UDI Loire.
Alors que les LR Loire sont déchirés par l’épisode de la candidature validée par la commission nationale d’investiture de Marie-Camille Rey dans une circonscription ciblée par le secrétaire départemental du parti, Robert Karulak,

L’UDI a tenu une réunion départementale samedi. Le président de la fédération départementale, Lionel Boucher,
maire-adjoint à Saint-Etienne, a été reconduit dans ses fonctions. Au centre de l’échiquier ligérien, le parti UDI est le plus important des partis centristes présents au conseil municipal de Saint-Etienne.

Les autres partis, les Centristes, l’alliance centriste, le modem, le mrsl, tous présidés par des adjoints sont tous inaudibles et invisibles dans un exécutif local centré autour de la personnalité du « leader suprême », Gaël Perdriau. En ce qui concerne l’UDI, le parti tiendra, fin novembre, une réunion nationale à Aubervilliers, pour arrêter une position sur les présidentielles et les législatives.

Pour ces dernières, des négociations sont prévues avec les LR. L’UDI Loire pourrait réclamer deux circonscriptions sur six que compte la Loire.

Lionel Boucher a été reconduit à la tête de la famille centriste ligérienne