Partager cet article :

S’il n’en reste qu’un !
Depuis le discours du président de la République et sa phrase critiquée par la gauche sur les « flux irréguliers de migrants », les maires socialistes et écologistes multiplient les offres d’appel à accueillir des migrants afghans fuyant le régime des Talibans. Dans la seule région Rhône-Alpes, cet appel concerne les villes de Lyon, Grenoble, Clermont-Ferrand, toutes roses ou vertes.

A droite, les réactions sont en général plus réservées comme celles de Bruno Retailleau, président des sénateurs LR, et Christian Estrosi, maire de Nice, qui rappelle l’attentat de 2016. A Saint-Etienne, Gaël Perdriau, vice-président des LR, ne pouvait laisser passer cette occasion de médiatisation en plein été. Dans un long communiqué de presse, le maire de Saint-Etienne rappelle les exactions des Talibans et espère que la France saura répondre à la détresse des Afghans.

En effet, notre pays reçoit chaque année 10 000 ressortissants afghans, ce qui en fait le plus gros contingent de demandeurs d’asile. L’appel du Stéphanois a été relayé par l’agence France Presse et deux hebdomadaires nationaux. A travers cet appel, l’élu local se marginalise dans sa famille politique . Quelques syndicalistes de gauche ont manifesté, place Jean Jaurès, leur soutien au peuple afghan.

Bientôt une maison de l’eau à Roanne.
Des travaux sont actuellement en cours à Roanne pour transformer un local technique du barrage de Chartrain en « maison de l’eau ».  Il y a un peu de retard sur le calendrier mais l’ouverture reste fixée au 23 septembre. Dans un premier temps, ce lieu pédagogique sera uniquement ouvert aux scolaires qui pourront découvrir le cheminement de l’eau, du barrage à l’évier de la famille. Chacun pourra constater le sérieux des contrôles effectués pour rendre l’eau potable et consommable sans risque sanitaire.

Aux alentours de Pâques 2022, la maison sera ouverte au grand public. Cette initiative est conduite en duo par le syndicat local des eaux de Daniel Fréchet et par le prestataire privé, la Roannaise de l’eau.

Succès de vaccination à Firminy.
Ce jeudi 19 août, un bus de vaccination a fait halte en plein centre de Firminy, pour une matinée de vaccination. Durant ce laps de temps, ce sont une centaine d’habitants qui ont reçu, pour la plupart, une première dose.

Si Julien Luya, maire LR de la commune, était plutôt satisfait, le médecin de supervision de l’opération estimait que le « compte n’y est pas ». Un rendez-vous pour la deuxième injection est déjà programmé pour le 9 septembre dans la même ville. Au cours de ces mois d’été, l’ARS, l’agence régionale de santé a mis en place des séances de vaccination proches des gens dans plusieurs communes du sud Loire.

Malgré toute cette mobilisation, le taux d’incidence du Département a dépassé les 200 cas pour 100 000 habitants. Les anti-vax manifesteront à nouveau demain à Saint-Etienne et Roanne.