Le Steel va t’il impacter le commerce des communes de la Métropole ?

Les Brèves de Pat Françon du 17 septembre

Marée humaine au Steel.
Dans la plus grande discrétion, il y a eu un lever de rideau dès le 15 septembre, veille de l’inauguration, avec l’ouverture officielle du Leroy-Merlin du site. La cérémonie s’est déroulée en présence du PDG du groupe et d’Hervé Reynaud, maire de Saint-Chamond et premier vice-président de Saint-Etienne Métropole. Le 16 à dix heures, le PDG du groupe Apsys et le maire de Saint-Etienne ont coupé le ruban inaugural.

Les deux orateurs ont longuement insisté sur le fait que le centre commercial ne pouvait concurrencer le centre ville. Un argument qui tient difficilement quand le Steel se définit « centre commercial et de loisirs ». même jour, le site de France Bleu publiait un entretien avec Lionel Saugues, ancien adjoint stéphanois au commerce et vice-président national d’une fédération de commerçants.

Pour ce spécialiste, le Steel va impacter non seulement le centre ville mais Centre deux et les communes de la Métropole comme Saint-Chamond.

La fête populaire s’est poursuivie à partir de 16 heures avec une vraie marée humaine et des embouteillages qui vont se reproduire.

Gilles Gallet est mort.
Annoncé par Eric Berlivet, qui avait travaillé à ses côtés avant d’être élu maire de Roche-la-Molière, le décès de Gilles Gallet a surpris le monde économique ligérien. Gilles Gallet était le discret mais efficace directeur de la CAPEB, la confédération des artisans et petites entreprises du bâtiment. Ce jeune homme affable présidait aussi aux destinées de l’école de la seconde chance de Saint-Etienne, plus spécialement dédiée aux décrocheurs. Tout comme la FFB, fédération française du bâtiment, la CAPEB regroupe des syndicats spécialisés par branche : peintres, carreleurs, électriciens etc. Le syndicat patronal a son siège non loin du stade Geoffroy Guichard.
Toutes nos condoléances à ses proches et à ses collaborateurs.

Au PS Loire, l’union reste un combat.
48 heures après la conférence de presse de rentrée du PS Loire et de son patron, Johan Cesa, rallié à Olivier Faure, la dirigeante du PS dans l’Ondaine, la conseillère régionale Laurence Juban, ancienne conseillère municipale à Firminy, a fait part de ses divergences au Progrès.

L’ancienne adjointe à la culture et adversaire de Marc Petit revendique sa posture sociale-démocrate . Elle ne regrette pas son accord municipale avec En marche ni son appel à voter pour le maire, Julien Luya. Elle souhaite être présente aux élections départementales et à nouveau candidate aux régionales.

Partager cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *