Partager cet article :

Le Roannais recycle ses masques.
Rien de plus irritant que de voir nos trottoirs, nos parcs et jardins souillés par des masques sanitaires en cette période de pandémie. Sur ce registre, le Roannais se montre exemplaire. A l’initiative du syndicat local de gestion de la collecte des déchets et avec le soutien de la communauté d’agglomération du Roannais et des petites communautés de communes, des bacs de collecte sont mis en place dans des lieux publics et dans les déchèteries.

Une association achemine ces masques récupérés auprès de partenaires industriels qui les transforment en vêtements ou encore en pots de fleurs. Un bel exemple d’économie sociale et solidaire.

Ils dénoncent la réforme de l’assurance chômage.
Hier vendredi se déroulaient, dans toute la France, des manifestations contre la réforme de l’assurance maladie à l’appel de divers syndicats CGT et d’un collectif « précaires ». A Saint-Etienne, les manifestants, au nombre de 150, s’étaient donné rendez-vous devant le FIL, occupé depuis des semaines par des intermittents du spectacle.

Le cortège s’est ensuite rendu devant la préfecture de la Loire avant de se produire en spectacle musical devant l’hôtel de ville. Ces manifestants protestaient contre la baisse des allocations qui va bientôt  être opérationnelle . Plusieurs participants expliquaient aux passants que cette réforme menace surtout les travailleurs précaires et de nombreuses femmes.

Routes départementales.
A l’approche d’une élection reportée en juin, le département de la Loire rappelle que 300 agents sont employés à l’entretien du réseau routier. Pour préserver ces personnels, le conseil départemental organise une campagne de prévention en direction des automobilistes. Cette campagne rappelle celles qui sont menées par les compagnies gérant les autoroutes privées . En cette année 2021, la Loire consacre 30 millions d’euros à l’entretien des 3360 kilomètres de routes départementales et aux 1600 ouvrages d’art comme le pont sur la Loire.
23 centres d’exploitation sont répartis sur l’ensemble du territoire ligérien. Rappelons que sur le territoire de Saint-Etienne Métropole , la gestion des routes n’est plus une compétence départementale.