Le secteur agro-alimentaire Roannais prospère malgré la tempête

Le secteur agro-alimentaire Roannais prospère malgré la tempête
A l’échelle de l’agglomération, nous allons conforter notre engagement dans la filière agro-alimentaire avec le grand projet du parc agro-culinaire roannais prévu à horizon 2025

Dans le paysage économique actuel incertain, les entreprises roannaises du secteur de l’agro-alimentaire tirent leur épingle du jeu, affichent une santé au vert et poursuivent leurs investissements.

« Nos entreprises, notamment dans le secteur agro-alimentaire, ont fait preuve cette année de résilience et affichent aujourd’hui une activité en croissance, participant ainsi au maintien de l’attractivité économique de notre territoire. A l’échelle de l’agglomération, nous allons conforter notre engagement dans la filière agro-alimentaire avec le grand projet du parc agro-culinaire roannais prévu à horizon 2025.» Yves Nicolin, Maire de Roanne et Président de Roannais Agglomération

Roannais Agglomération prévoit de restructurer un site agricole de 30Ha, localisé au sud-est de Roanne à proximité de la RN7, afin d’en faire un espace de production maraichère et de produits biologiques. Cette transformation permettra d’alimenter, en circuit court, la quasi-totalité des besoins en restauration collective de proximité – établissements d’enseignement et hôpitaux de l’agglomération de Roanne.

Les enjeux du projet sont multiples, à la fois économiques (soutien de l’agriculture et structuration des filières locales), environnementaux (développement de la consommation locale et valorisation de la production agro-écologique) et sociaux (réponse aux enjeux de santé et d’éducation alimentaire.) Un investissement estimé de 6 à 10M €.

Au sein de l’agglomération de Roanne, la filière agro-alimentaire représente un vivier d’emplois dynamique et en croissance. Elle comptabilise 1 043 salariés (81% en industrie alimentaire et 19% en fabrication de boissons) sur les 28 115 salariés de l’agglomération.

La filière agroalimentaire est par ailleurs très représentée dans le TOP-20 des entreprises du territoire (Pralus, Refresco, Valentin Traiteur, Révillon etc.), participant pleinement à la construction de l’attractivité économique du Roannais.

Dans le cadre de la crise sanitaire 2020, le secteur a montré une belle résistance puisque seulement 9% des entreprises de l’agroalimentaire roannaises ont été mises à l’arrêt pendant la première période de confinement (passant à 3% après le 11 mai 2020).

Source : Enquête sur les entreprises locales face au Covid du 14/03/20 au 15/06/20 réalisé par la CCI Lyon Métropole Saint-Etienne Roanne.

« Jusqu’à maintenant, nous avons bien vécu la crise car celle-ci n’a pas mis à l’arrêt notre activité, au contraire, le marché des GMS a progressé, venant combler le ralentissement de la restauration hors domicile. Par ailleurs, notre implantation roannaise est aujourd’hui plus que jamais un atout ! Ici la vie est belle et pas chère : lorsque vous êtes capable d’offrir à des cadres la même rémunération qu’à Paris mais pour une qualité de vie bien supérieure, ils ne se posent pas deux fois la question ! » Eric Collet PDG de la Laiterie Collet

Celles qui ont profité d’une croissance sur leur marché pendant la crise sanitaire:

  • Miel Besacier : Un nouveau site de production flambant neuf (4 400m2) pour une croissance de +20% sur le chiffre d’affaires 2020.
  • Les Confitures du Vieux Chérier : De nouvelles opportunités de développement pour cette entreprise fraichement installée sur la ZA de Madeloup à Pouilly Les Nonains et qui prévoit d’augmenter son chiffre d’affaires de 15% en 2020.
  • Valentin Traiteur : Un montant de12M€ investi en 2020 sur le site industriel de l’entreprise à Mably et associé à la construction d’un nouveau bâtiment de 3 800m2 pour agrandir la plateforme de préparation des commandes. Valentin Traiteur table ainsi sur une croissance de son chiffre d’affaires de +25% d’ici 3 ans.

Celles qui ont profité de l’année 2020 pour investir ou lancer de nouveaux projets:

  • Refresco : La mise en place en 2020 de 3 grands projets d’investissement sur le site de Saint-Alban-les-Eaux : le lancement d’une nouvelle bouteille 100% PET recyclée, la transformation de la ligne de production des « canettes » et la modification des fins de lignes pour les rendre plus flexibles. Refresco attend cette année une augmentation de +15% de son chiffre d’affaires.
  • La Laiterie Collet : L’acquisition d’un nouveau site de production dédié exclusivement à l’activité « végétale » et nécessitant une trentaine de recrutements en 2021 au sein de l’entreprise qui vise un objectif de +50% de chiffres d’affaires d’ici 5 ans.
  • Mademoiselle Desserts : Un plan de 30M€ d’investissement validé durant l’année 2020 pour faire évoluer le site industriel existant de Renaison. L’entreprise se donne également l’ambition de réduire ses émissions de gaz à effet de serre via la mise en place de nouveaux systèmes à économie d’énergie.

Ces deux dernières entreprises sont également en attente d’un soutien financier de la part de l’Etat dans le cadre du plan de relance annoncé par le gouvernement.