Partager cet article :

Les confessions de Gilles Theillard au Figaro.
Depuis la petite enfance, Gilles Theillard, aujourd’hui âgé de 64 ans, a toujours rêvé de devenir pompier. Après 42 ans de service actif, le sexagénaire est pleinement engagé dans l’ONG stéphanoise, PHF, Pompiers humanitaires français. L’homme garde un souvenir intact de ses interventions en Indonésie lors du tsunami et en Centrafrique. Il a quelques jours, le Figaro l’a interviewé à l’occasion du premier anniversaire de l’explosion du port de Beyrouth.

L’an dernier, Gilles est parti en mission dans la capitale du Liban avec cinq bénévoles de l’association stéphanoise. Les Stéphanois ont donné des soins de première urgence à des personnes traumatisées par le choc de l’explosion. Pour ces interventions, la délégation était installée au rez-de-chaussée de l’hôpital des Soeurs du Rosaire, en partie détruit.

Le poste médical avancé des PHF a fonctionné à plein régime durant plusieurs jours. A la fin de leur mission, les secouristes français ont donné aux religieuses leurs malles pleines d’instruments médicaux.
De ses missions à l’étranger, Gilles garde des souvenirs émus des populations locales à l’égard de la France.

photo : google image

Saint-Chamond et le bien-être animal.
La deuxième ville du département est sans doute une des rares communes ligériennes à avoir un élu municipal chargé du bien être animal. En cet été marqué par la crise sanitaire, les abandons de chats et de chiens se multiplient et les refuges dont celui de Saint-Chamond sont saturés. La ville est remplie d’affiches demandant aux habitants comment ils réagiraient si leur animal les abandonnait ! Au-delà d’une communication bienveillante qui se traduit aussi par une rubrique dédiée sur le site internet de la ville, des actions concrètes sont prévues. La fourrière municipale va faire l’objet d’une rénovation.

Une carte interactive sur le bien-être animal va être lancée. Deux nouveaux caniparcs vont être créés et une manifestation canine grand public verra le jour en 2022.

A Firminy, le Majestic se rénove.
Il y a encore peu de temps, le Majestic de Firminy accueillait une saison d’opérettes qui attirait un nombreux public. Depuis plusieurs années, cet établissement de Firminy abrite deux salles de cinéma fréquentées par les cinéphiles de l’Ondaine. Depuis plusieurs mois, le Majestic est en plein chantier de rénovation. Les principales transformations concernent la grande salle et le hall d’accueil. Le nombre de spectateurs sera réduit de 700 à 500 places.

Cette réduction permettra notamment d’assurer un meilleur accueil des personnes à mobilité réduite. La petite salle fera l’objet d’une rénovation moins lourde et surtout esthétique. Sauf soucis imprévus, la réouverture est prévue pour la fin de l’année.