Le groupe Progrès se positionne sur le numérique

Le groupe Progrès se positionne sur le numérique et édite des magazines comme récemment après la mort de Jean-Paul Belmondo. Après les confinements, le groupe de presse renoue aussi avec les salons et les soirées de trophées avec des collectivités ou des entreprises.

Le Progrès renoue avec les événements.
Face à l’érosion des ventes du journal papier, le groupe Progrès se positionne sur le numérique et édite des magazines comme récemment après la mort de Jean-Paul Belmondo. Après les confinements, le groupe de presse renoue aussi avec les salons et les soirées de trophées avec des collectivités ou des entreprises. Le premier rendez-vous d’après crise sanitaire se déroulera le 30 septembre à 19h à Roche-la-Molière sur le thème « des héros du quotidien ». Il s’agira de rendre hommage aux entreprises petites ou moyennes qui ont su se réinventer dans un contexte difficile. La Région AURA et Loire-Forez agglomération s’associeront à l’événement.

Designers + et le surcyclage.
Designers + est une structure professionnelle qui regroupe, dans la Loire, des designers à qui il est proposé des formations, des visites d’entreprise, des rencontres. Certains de ses rendez-vous sont faits avec la Cité du design. Designers + ne néglige pas les questions environnementales et climatiques et s’intéresse à la question des déchets et à l’économie circulaire. L’association organise une conférence sur le « surcyclage », le 5 octobre à Saint-Etienne en collaboration avec la chambre des métiers et de l’artisanat.

« Une fois que tu sais ».
Un sondage récent montre que de nombreux jeunes, sur toute la surface de la terre, sont littéralement angoissés par le changement climatique et ses conséquences.. Le sujet est aussi au coeur des préoccupations de CTC 42, le conseil de transition citoyenne de la Loire qui fédère de nombreuses associations locales. La structure prose une projection du film de Emmanuel Cappellin, « Une fois que tu sais » le 23 septembre à 20h30 au Méliès de Saint-Etienne. Le film traite de l’effondrement de la civilisation industrielle et des actions collectives qui peuvent encore être entreprises..

     Tous droits réservés © gillescharles.fr | Nous contacter : gillescharlesinfos@gmail.com