Partager cet article :

Un quartier stéphanois classé « cité éducative ».
Il y a quelques semaines, le gouvernement a labellisé le quartier stéphanois de Beaubrun-Tarentaize en « cité éducative ». De son côté, la ville a nettoyé le quartier avec un certain zèle poussé jusqu’à arracher plusieurs arbres. L’essentiel du projet « cité éducative » vise à prendre en charge les enfants pendant la pause méridienne en leur proposant des animations pédagogiques et ludiques en fonction de leurs âges respectifs.  Ces animations sont confiées à une association bien implantée et reconnue sur ce secteur, les Francas. Ce développement du périscolaire est une bonne nouvelle pour les parents qui travaillent.
Une étude récente de l’INSEE montre que la ville de Saint-Etienne enregistre la plus forte hausse du taux de pauvreté de toute la région AURA. Cette pauvreté croissante affecte surtout les jeunes et les quinquagénaires, toujours selon l’organisme officiel étatique.

Protéger les milieux aquatiques.
Dans l’opinion publique, l’image du pêcheur est dans l’ensemble meilleure que celle des chasseurs et les accidents de pêche sont rarissimes par rapport à ceux de chasse. Pourtant, dans un département comme la Loire, les fédérations des deux disciplines multiplient les gestes en faveur de la protection de la nature. Ainsi, la fédération de pêche de la Loire et tous ses homologues de la région AURA mènent actuellement une action de communication en commun.

Dans un communiqué commun, les fédérations départementales de pêche redisent leur volonté de participer activement à la protection des milieux aquatiques et ce « malgré les fausses infos des anti-pêche ». Plusieurs actions sont conduites dans le département notamment dans les étangs du Forez. Plus d’informations sur le programme en cours sur www.peche-auvergne-rhonealpes.fr

Les donateurs sauvent l’Ecopôle du Forez.
Alors qu’une marche sur le climat va parcourir ce dimanche les rues de Saint-Etienne, on apprend une bonne nouvelle transmise par la FNE Loire. La fédération nature environnement, qui gère l’espace naturel ornithologique du Forez, vient de recevoir les 50 000 euros récoltés sur un cagnotte alimentée par quelques 750 personnes. Fermé depuis mars 2020 comme le zoo de Saint-Martin-la-Plaine, le site forézien a vu son avenir condamné par une crise sanitaire sans fin. La somme récoltée va permettre d’effectuer des travaux indispensables dans les prochaines semaines pour programmer une réouverture payante. Promenade appréciée des  familles, l’Ecopôle est aussi un lieu d’accueil pédagogique de découverte de la faune aquatique et ailée. Depuis son ouverture sur une ancienne carrière désaffectée, l’Ecopôle a permis de maintenir des espèces menacées.