Le « fiasco » de l’ASSE

L’ASSE retrouve la UNE.
Ce matin du lundi 30 mai, les matinales de toutes les radios et télés de France ont ouvert leurs journaux par le « fiasco » de l’ASSE et l’image négative de la violence de certains supporters ultras. Durant tout le match, le candidat François Rochebloine s’est affiché au côté du président Romeyer. Ce matin, le président du Département, Georges
Ziegler condamné, dans un communiqué, « des incidents intolérables causés par des individus encagoulés ultra violents ». Quant au maire LR de Saint-Etienne, il déplore « des actes dangereux avec des tirs directs de fumigènes visant du public ».

Le club stéphanois a connu une saison calamiteuse avec aussi la descente des féminines. Il est plus que temps de tourner la page. Un communiqué des présidents annonce une vente prochaine.

Une maison partagée à la Valla.
Toutes les communes, en raison de leur taille et de leur démographie, ne peuvent être équipées en EHPAD ou résidences seniors. Dans la Loire comme ailleurs, les communes rurales peuvent être équipées de MARPA, des résidences à taille humaine.

D’autres solutions existent comme les Maisons de Marguerite. C’est le cas dans la commune pilatine de Roisey. dont le modèle va servir pour la Valla-en-Gier. Dans la commune de Jean-Claude Flachat, une maison inoccupée va être transformée pour accueillir huit studios, des parties communes pour la cuisine, les repas, les loisirs. Une maîtresse de maison supervisera la vie commune. La Valla va mettre un budget de 800 000 euros dans ce projet qui sera soutenu par d’autres collectivités et par la CARSAT.

Un plan vélo à Saint-Chamond.
Plusieurs communes de la Loire dont Saint-Etienne se sont dotées d’un plan vélo. A Saint-Chamond, le plan vélo métropolitain et le plan vélo municipal dépassent à deux deux les vingt kilomètres. La commune, à elle seule, ne possède  que 4 kilomètres. Mais des chantiers sont en cours, notamment à la Varizelle, autour d’un budget de 4,3 millions d’euros.

Parallèlement aux infrastructures, la ville développe une politique de mutation des déplacements en communiquant autour de l’usage du vélo, sur les aides à l’achat de cycles, sur les déplacements en vélo. L’adjoint au maire en charge du plan vélo, Bruno Changeat, va aussi organiser des bourses de vélo, des salons, des échanges. Lors du vote en conseil municipal, les diverses oppositions se sont abstenues.

     Tous droits réservés © gillescharles.fr | Nous contacter : gillescharlesinfos@gmail.com