Le faux retrait de Gaël Perdriau

Sextape stéphanoise.
Le faux retrait de Gaël Perdriau.
Le maire LR de Saint-Etienne, en attendant sa probable exclusion du parti la semaine prochaine, a assisté, jeudi dernier, au bureau des maires de Saint-Etienne Métropole. Son cas a, une nouvelle fois, été commenté par certains élus. Mais, on a bien perçu un certain essoufflement chez plusieurs élus soucieux de faire avancer des dossiers.

Pour sa part, le président qui connaît la lenteur de la justice joue la montre. Plusieurs élus pensent qu’il va recommencer à sortir rapidement et à pavaner dans les cérémonies pour occuper le devant de la scène. En ce moment, il s’affaire à rechercher un successeur au directeur de cabinet limogé.

Pierrick Courbon à la PJ.
Gilles Artigues n’est pas le seul élu à avoir déposé plainte contre Gaël Perdriau. Dès le 1 septembre 2022, le conseiller municipal socialiste, Pierrick Courbon, a déposé plainte pour détournement d’argent public relativement aux deux subventions associatives qui ont servi à financer le montage du piège à la sextape. Cette semaine, Pierrick Courbon vient d’être auditionné durant près de trois heures par la direction zonale de la police judiciaire de Lyon.

L »élu a fourni aux enquêteurs de nouveaux documents relatifs à cette fraude notamment sur la subvention à l’association fantôme France-Lettonie présidée par un avocat bien connu sur la place stéphanoise avec le concours de son épouse. Avant de probables mises en examen, l’enquête judiciaire se poursuit.

Les confidences de Fabienne Perrin.
Cette ancienne adjointe du premier mandat Perdriau est l’une des douze signataires d’anciens élus demandant la démission du maire de Saint-Etienne.

Interrogée par le Progrès, cette professionnelle de santé, dirigeante LR dans la Loire, n’a pas maché ses mots pour qualifier la méthode de gestion de Gaël Perdriau. Elle commence par décrire sa sidération lorsqu’est tombée la nouvelle du scandale au chantage.

Cet odieux épisode lui a fait remonter en mémoire la terreur constante et les humiliations subies par les élus de la part du maire ou de son tout puissant directeur de cabinet ainsi que l’interdiction de toute critique.

     Tous droits réservés © gillescharles.fr | Nous contacter : gillescharlesinfos@gmail.com