Le Député J.M. Mis demande au Ministre le report et le rallongement des soldes d’été.

Interpellé par les commerçants de sa circonscription, le député J.M. Mis a souhaité adresser une question écrite à Bruno Le Maire, Ministère de l’Économie et des Finances, de l’Action et des Comptes publics sur la possibilité de reporter et de rallonger les soldes d’été.

En effet, au regard des pertes subies par les commerces contraints de fermer leurs établissements afin de lutter contre la crise du coronavirus, les acteurs du commerce souhaiteraient que les soldes puissent être reportés et, pour une période de six semaines contre quatre semaines initialement prévues.

Alors que le confinement a encore été prolongé pour un mois supplémentaire, le report de la date des soldes permettrait de contribuer à la nécessaire relance de la consommation après une crise qui aura fortement pénalisé le pouvoir d’achat de très nombreux #français et de reconstituer leur trésorerie, essentielle à la poursuite de l’activité.

« M. Jean-Michel Mis attire l’attention de M. le ministre de l’économie et des finances sur la possibilité de reporter et de rallonger les soldes d’été. Face à la gravité de la crise sanitaire que traverse notre pays, le Gouvernement a su prendre les mesures d’hygiène et de sécurité qui s’imposent. La plupart des commerçants ont donc été dans l’obligation de fermer leurs points de vente depuis l’entrée en vigueur des mesures de confinement prises mi- mars. Si des mesures importantes ont déjà été prises par le Gouvernement pour faire face à cette crise, il n’en demeure pas moins que les commerces souffrent fortement de cette crise sanitaire exceptionnelle. Afin de surmonter leurs difficultés économiques, la plupart des acteurs du commerce souhaiteraient que les soldes puissent débuter le 1er juillet, et pour une période de six semaines contre quatre semaines initialement prévues.

Cette modification permettrait aux enseignes et aux acteurs du commerce d’assurer l’écoulement de leurs stocks de la collection printemps-été 2020, de contribuer à la nécessaire relance de la consommation après une crise qui aura fortement pénalisé le pouvoir d’achat de très nombreux français, de reconstituer leur trésorerie, essentielle à la poursuite de l’activité et de préserver la période de la rentrée des classes qui démarre habituellement à partir du 15 août. Ils demandent en outre un encadrement des promotions agressives, ventes privées et ventes à perte, pour permettre aux commerçants indépendants de se relever de la crise provoquée par l’épidémie de Covid-19. Au regard des pertes subies par les commerces contraints de fermer leurs établissements afin de lutter contre la crise du coronavirus, il serait souhaitable de reporter et de rallonger les soldes d’été qui s’étendraient sur une durée de 6 semaines.

Il lui demande donc si le Gouvernement partage cette appréciation, et s’il peut envisager de prendre les dispositions nécessaires en ce sens. »

Partager cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *