Le Département veut lutter avec efficacité contre la montée de la pauvreté

Lutte commune contre la pauvreté.
Une stratégie est en cours d’installation entre l’Etat dans la Loire et le Département pour lutter avec efficacité contre la montée de la
pauvreté. Les représentants de la préfecture et du conseil départemental ont récemment planché sur des mesures concrètes. On peut citer la création de bourses d’insertion, l’installation d’écrivains publics numériques pour assister un public en difficulté, la mise en place d’un accompagnement santé avec une campagne de vaccination et le renforcement du FSL, le fonds de solidarité logement.

Nouvelles foréziennes.
A Saint-Romain-le-Puy, le tribunal administratif de Lyon a rejeté les recours en annulation des élections municipales. A quelques kilomètres, Saint-Marcellin-en-Forez va se doter d’une « maison du projet ». De telles structures existent déjà à Saint-Chamond, Rive-de-Gier, Saint-Etienne et dans d’autres communes.

Ce sont des lieux où les habitants peuvent venir chercher des renseignements sur les travaux en cours, consulter des plans, poser des questions. A Saint-Marcellin la maison « Marcellin pense à demain » présentera son projet structurant. A Montbrison, chef-lieu de Loire-Forez agglomération, on place la question des déchets au cœur du mandat . La TEOM, la taxe d’enlèvement des ordures ménagères, devrait augmenter et peser sur le budget global.

Yves Nicolin, pétitionnaire.
Maire LR de Roanne, Yves Nicolin a apposé sa signature sur la pétition des cent maires de France qui viennent d’adresser une lettre ouverte au premier ministre. Ces élus répartis sur tout le territoire national et de toutes tendances politiques demandent que 1% du plan de relance soit consacré aux quartiers défavorisés.

Pour les signataires, la crise sanitaire a des conséquences désastreuses sur les plans économique et social. Les maires avancent quatre priorités. Yves Nicolin commente son adhésion par un souci de solidarité entre communes.Sur une autre thématique, Hervé Reynaud vient de co-signer la pétition sur l’Arménie proposée par le maire de Valence. Une pétition où ne figure pas le nom du maire stéphanois alors que sa ville compte une forte communauté arménienne.

Partager cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *