Partager cet article :

Des collèges prêts à ouvrir.
Le conseil départemental organisera, le 7 septembre, quelques jours après la rentrée des visites commentées des collèges de Feurs et Riorges. Ces visites d’élus et de responsables académiques . Ces visites permettent au Département de rappeler ses priorités en matière d’éducation.

Dans un premier point, la collectivité réaffirme sa volonté d’une rénovation durable du patrimoine immobilier collégien.
Le Département est aussi très engagé dans l’offre d’une restauration de qualité pour lutter contre la précarité alimentaire des adolescents. Le Département souhaite  instaurer une équité de moyens sur le plan géographique et accompagner les collégiens dans leur vie citoyenne et professionnelle.

François Rochebloine dans le Caucase.
Ancien député centriste de la troisième circonscription de la Loire, François Rochebloine a  présidé longtemps le groupe d’amitié France-Arménie. Il est aussi resté proche de la communauté arménienne de sa commune de Saint-Chamond. En retraite, il préside une association nationale de soutien à l’Artsakh, une enclave arménienne qui porte aussi le nom de Haut-Karabagh.

Dans quelques jours, il s’envolera pour Erevan, capitale arménienne, où il rencontrera le président de la République, la nouvelle ambassadrice de France ainsi que des opposants.. Il se rendra également à Stepanakert, capitale de l’enclave arménienne agressée par l’Azerbaïdjan voisin.

Une nouvelle élection locale.
Celle-ci ne concerne pas les électeurs mais seulement des élus locaux. Il s’agit de l’élection du président du parc naturel régional du Pilat après les élections régionales du printemps dernier. Emmanuel Mandon est le président sortant du parc du Pilat dans lequel il réside. Cette élection ressemble à une mini-élection sénatoriale où il s’agit de convaincre des élus municipaux à voter pour vous. Emmanuel Mandon a un projet dans son programme.

Il souhaite accueillir de nouvelles communes du département de Haute-Loire alors que l’actuel périmètre du parc regroupe seulement des communes de la Loire et du Rhône. Le siège du parc est à Pélussin dans la Loire. Son principal financeur est la Région.