le Département de la Loire a voté son propre plan de relance  de 15 millions

Celui-ci sera essentiellement tourné vers les collectivités et les associations qui se partageront 6 millions. Ce budget a été voté dans un contexte financier contraint.

Encore une manif à Saint-Etienne.
La crise sanitaire n’empêche pas la contestation de s’exprimer dans Saint-Etienne. Ce 18 décembre était celui du 20- anniversaire d ela proclamation de la journée internationale des migrants. Place Jean Jaurès, une centaine de militants associatifs issus du collectif « pour
que personne ne dorme à la rue » s’est rassemblés. Certains étaient recouverts de couvertures de survie et des tentes avaient été disposées au sol comme place de la République à Paris.

Plusieurs prises de parole se sont succédées sur le sort des migrants. La Loire dispose de plusieurs centres d’hébergement à Saint Etienne et Saint-Just-Saint-Rambert notamment. Ce qui n’empêche pas la permanence de certains squats comme dans l’ancienne poste du quartier stéphanois de Solaure.

Un plan de relance départemental.
L’Etat, la Région, la Métropole, la CCI ont déjà déployé leur plan de relance. Hier, le conseil départemental de la Loire était en session budgétaire pour adopter son budget 2021 et le Département a voté son propre plan de relance  de 15 millions . Celui-ci sera essentiellement tourné vers les collectivités et les associations qui se partageront 6 millions. Ce budget a été voté dans un contexte financier contraint.
Rappelons que lors d ela rentrée scolaire, le département n’avait pu doter les collégiens ligériens de masques. En cette fin d’année, le département de la Loire est l’un des deux seuls de France à ne pouvoir verser « la prime Covid » aux personnels de maintien à domicile. Leader de l’opposition de gauche, Pierrick Courbon a comparé le budget ligérien à ceux de départements limitrophes comme l’Ain et la Saône-et-Loire. -photo France Bleu-

Défi Autonomie prépare 2021.
La quatorzième édition de Défi autonomie, qui fait de Saint-Etienne, un lieu national de réflexion sur la dépendance a eu lieu sous un format exclusivement virtuel. Malgré tout, les connexions ont été satisfaisantes et sont qui ont raté le rendez vous peuvent encore se connecter sur le site www.seniors-autonomie.fr et prendre connaissance des échanges du colloque, des présentations vidéos du salon et des ateliers.

Les organisateurs travaillent déjà autour d’Alain Poulet à l’édition 2021 qui devrait se dérouler les 8 et 9 novembre prochains.