La Région AURA se mobilise pour l’Arménie

LA RÉGION AUX CÔTÉS DE L’ARMÉNIE

Deux ans après la « Guerre des 44 jours » déclenchée par l’Azerbaïdjan contre le territoire du Haut-Karabakh (Artsakh), l’armée azerbaidjanaise a une nouvelle fois lancé dans la nuit du 12 et 13 septembre une offensive contre les territoires arméniens.

Plus de 207 soldats et 4 civils arméniens ont trouvé la mort dans ces affrontements, et près de 7 600 personnes ont été déplacées (dont 1 437 enfants).

Malgré un accord de cessez-le-feu signé le 15 septembre dernier, l’attitude belliqueuse de l’Azerbaïdjan, qui entend désormais imposer ses revendications dans les négociations pour la résolution du conflit au Haut-Karabagh, laisse craindre une escalade des tensions et une amplification des attaques, notamment à l’endroit des populations civiles.

Face à cette situation, la Région répondra présente aux côtés de l’Arménie. Un pays avec lequel elle a noué depuis plusieurs années de profonds liens de coopération. Déjà en 2020, la Région avait débloqué une aide humanitaire de 100 000 euros à destination des populations de l’Artsakh.
Cette nouvelle mobilisation régionale pour l’Arménie prévoit un budget de 300 000 euros.

La mobilisation régionale intégrera deux axes d’intervention :

1) Aider et soutenir la population arménienne
Conformément aux besoins identifiés par les autorités arméniennes et confirmés par l’Ambassade de France en Arménie, la Région Auvergne-Rhône-Alpes soutiendra :
➔ La mise en place d’une stratégie de prévention des risques et d’actions de protection des populations civiles, en coordination avec les programmes de prévention des Nations Unies.
➔ Le développement de programmes prioritaires dans le secteur de la santé (fourniture de matériel de premier secours, financement de formations aux premiers secours, renforcement d’équipes médicales mobiles et appui aux programmes de soutien psychologique, etc.) en lien avec le ministère arménien de la Santé.
2) Appuyer et contribuer au développement de la région stratégique du Syunik
Le Marz (Région) du Syunik est un territoire stratégique dans ce conflit. Il est le dernier verrou barrant la jonction entre l’Azerbaïdjan et son exclave du Nakhitchevan, elle-même reliée au territoire turc par une bande de 9 kilomètres de frontière obtenue en 1921. Depuis lors, les Azéris n’ont cessé de considérer ce territoire comme historiquement leur.
En juin dernier, le ministère de l’Administration territoriale arménien a rappelé l’importance stratégique du Syunik et lancé un appel pour soutenir ce territoire « oublié ». Un appel entendu par le Président Laurent WAUQUIEZ qui a signé ce jeudi 20 octobre une déclaration d’intention et de partenariat entre la Région Auvergne-Rhône-Alpes et la Région du Syunik, représentée par l’Ambassadrice d’Arménie en France et le préfet du Syunik.

La Région du Syunik a récemment adopté une Stratégie de développement autour des axes suivants :
➔ L’amélioration de l’accès aux soins de santé et à l’eau
➔ Le développement agricole et notamment de l’élevage
➔ L’accès à la formation professionnelle
➔ Le développement du tourisme (écotourisme et tourisme de montagne)
➔ La prise en compte des enjeux environnementaux (dépollution) liés à l’exploitation minière

Dans le cadre du déploiement de cette stratégie, la Région apportera son expertise sur les besoins prioritaires identifiés et soutiendra les actions mises en œuvre.
De plus, le développement de liens privilégiés avec la Région du Syunik permettra de poursuivre et de capitaliser le travail déjà mené avec les acteurs de la coopération d’Auvergne-RhôneAlpes en Arménie dans les domaines du développement agricole et rural, de la formation professionnelle et de la santé, et de les orienter vers la région du Syunik.

     Tous droits réservés © gillescharles.fr | Nous contacter : gillescharlesinfos@gmail.com