Partager cet article :

Fin de suspense au conseil départemental.
Depuis hier au soir, on est fixé sur le maintien des élections régionales et départementales en juin prochain. Pour sa part, Georges Ziegler, le président LR du conseil départemental de la Loire, a choisi France Bleu pour faire part de son intention de se présenter dans son canton urbain stéphanois et de briguer un second mandat présidentiel.

Le septuagénaire stéphanois, ancien journaliste de la presse quotidienne régionale, compte sur la « prime au sortant » pour être réélu. Comme beaucoup de candidats, l’élu est bien conscient que cette campagne ne ressemblera à aucune de celles qui ont précédé.
Finis le porte à porte, les tracts sur le marché du coin et les réunions à l’amicale laïque du quartier ! Place aux réseaux sociaux, aux sites internet, aux mels/ Bien logiquement, ce seront les affaires sociales et l’autonomie de la personne âgée qui seront au cœur de la campagne de Georges Ziegler.

La Loire lourdement pénalisée par la Covid.
Dans la région Auvergne-Rhône-Alpes, la Loire partage avec l’Allier un fort taux de mortalité. A treize mois du début de cet épisode sanitaire interminable, la Covid 19 a déjà tué 1177 Ligériens selon les statistiques de l’agence régionale de santé. Ce qui représente plus de 11% de taux dans une région riche de douze départements.

Et, la situation épidémique ligérienne reste très élevée avec 560 patients hospitalisés pour cause de Covid. Le taux d’incidence reste encore très élevé à 436 pour 100 000 habitants. Seul le Rhône voisin affiche des résultats encore plus tristes. Heureusement, la vaccination progresse sur le sud Loire comme sur le Roannais malgré les mauvaises nouvelles sur le vaccin Johnson and Johnson.

Firminy entend revoir ses critères de subvention aux syndicats.
Cette année, la majorité municipale de Julien Luyat, maire de Firminy, a maintenu les subventions aux syndicats ouvriers sans changement des critères mais a annoncé son intention de modifier la donne. Le maire a rappelé que les associations de tous ordres, culturelles sportives, humanitaires de loisirs remplissaient des dossiers de demandes de subventions et en apportant certains éléments. La municipalité a constaté que certains syndicats se contentaient de demandes assez vagues.

Il est normal qu’une collectivité s’inquiète du sort de l’argent public. Des critères d’attribution précis vont donc être établis par la municipalité malgré l’opposition des deux groupes communistes de l’assemblée municipale.