Partager cet article :

La Loire et la Covid.
Et on commence cet article par une bonne nouvelle. La Loire dispose déjà de trois centres de vaccination, au CHU de Saint-Etienne et dans les deux communes de Feurs et Roanne. Dès la fin de la semaine prochaines, deux autres centres seront opérationnels dans les villes de Saint-Chamond et Montbrison. Pour l’instant, le CHU vaccine 200 personnes par jour. A notre que les cinq ordres de professions médicales de la Loire encouragent nos concitoyens  à se faire vacciner.

Avec un taux d’incidence de 173 pour 100 000 habitants, notre département est au sommet de la moyenne régionale. Par ailleurs, la plupart des associations d’élus locaux, l’AMF, Villes de France, France Urbaine et ADCF sont favorables à la vaccination et appellent l’Etat à mieux impliquer les collectivités locales. Récemment invité de RTL au micro d’Alba Ventura, le directeur de la Cité du design de Saint-Etienne, ancien secrétaire d’Etat de François Hollande, a sévèrement critiqué la gestion gouvernementale de la crise sanitaire.

Quelles alternatives pour la A 45 ?
La crise sanitaire éclipse le débat sur la fin du projet de A 45. Pour autant, Pascal Mailhos, préfet de région et du Rhône, reste en première ligne sur le dossier des alternatives. Il réunit régulièrement les élus rhodaniens et ligériens concernés par la liaison Lyon-Saint Etienne. La dernière visioconférence s’est déroulée en décembre dernier et il fut question des améliorations à l’A 47, du co-voiturage, du ferroviaire, des échangeurs autoroutiers. Tous ces projets mobilisent un budget de 400 millions d’euros jusqu’en 2027. Pour plus d’informations consultez le site spécialisé
www.mobilites-saint-etienne-lyon.fr

Les points sur les I de Maurice Vincent.
L’ancien maire socialiste de Saint-Etienne, s’il n’affiche aucune prétention électorale, suit de près l’actualité politique stéphanoise au travers de la communication municipale officielle. De récents communiqués sur l’augmentation de la population étudiante et sur la présence de caméras de vidéo surveillance dans la ville l’ont fait bondir. Sur sa page Facebook, l’ancien élu donne ses propres chiffres et dénonce une propension de l’actuelle majorité de s’attribuer tous les mérites. Et de conclure sévèrement par cette phrase : »la droite stéphanoise est le trumpisme du pauvre« .