Partager cet article :

Mutualisation en Haut Forez.
Si la Loire a été lente à s’intéresser à l’intercommunalité, si les exemples de « communes nouvelles » sont très rares dans le département, les mutualisations de matériel ou de services progresse dans le département. Le dernier exemple en date concerne les communes de Marols et de Chenereille.

Les deux voisines ont défini des besoins communs et instauré une collaboration entre voisins à mi-chemin entre l’intercommunalité et la commune . Concrètement, une convention de collaboration a été signée entre les deux municipalités pour une mise à disposition de personnels. D’autres communes ligériennes ont signé des accords pour une utilisation partagée de la police municipale.

Quant aux départements mitoyens de Loire et Haute-Loire, ils mènent des actions communes en matière de voirie, de pompiers, d’animation culturelle. Et l’office départemental HLM de la Loire vient de se marier avec son voisin du Rhône.

Pour une fresque du climat.
La fresque du climat vise à sensibiliser un maximum de personnes dans le monde à la connaissance et à la compréhension du changement climatique.

Dans la Loire, le CTC 42, collectif pour une transition citoyenne, regroupe plusieurs associations proches des préoccupations environnementales. Ce collectif organise deux rendez-vous, le 11 juin au centre social, le Nelumbo à Andrézieux-Bouthéon et le 30 juin, au bar de l’Aube à Saint-Etienne. A chaque rendez-vous, des animateurs expérimentés seront présents pour informer le public. Un site dédié a été mis en ligne pour ceux qui souhaitent en savoir plus sur ces animations : https : //fresqueduclimat.org/

Au secours des agriculteurs bio.
Les AMAP, ces associations de consommateurs qui s’organisent pour privilégier les producteurs locaux dans la Loire et ailleurs se mobilisent en faveur des agriculteurs bio. Récemment, leur fédération nationale a organisé une manifestation, en partie dénudée, dans les rues de Paris pour attirer l’attention du public et de l’Etat sur la diminution des aides européennes.

A quelques jours des élections locales, les AMAP de la Loire mobilisent leurs adhérents avec des association comme la FNE, la fédération nature et environnement.
Désormais, les Régions auront la possibilité de soutenir l’installation d’agriculteurs bio sur leur territoire. Les AMAP de la Loire apportent leur soutien aux agriculteurs bio. Elles ont donné une conférence de presse commune, hier 8 juin, dans la ferme du Val Fleury à Chazelles-sur-Lyon.