La course au sénat est déjà lancée dans la Loire

Des passages piétons lumineux à Roanne.
Ce procédé de sécurisation de la voie publique en milieu urbain est en cours d’expérimentation dans la sous-préfecture du Nord Loire. Le site choisi pour cet essai se situe devant le collège Jean de la Fontaine.
Un trait bleu, visible de loin, notamment de nuit. Le dispositif incite l’automobiliste à ralentir à l’approche du point lumineux. Cet outil se veut essentiellement préventif et de sécurisation. Une priorité d’installation sera réservée aux écoles, collèges et lycées.
La prochaine installation est toutefois programmée devant un lieu recevant du public, le cinéma du Grand Palais. D’autres communes ligériennes pourraient être intéressées.

Sénatoriales 2023.
Les politiciens ont toujours une longueur d’avance sur le simple citoyen. Alors qu’une grande partie de nos concitoyens ont du mal à se passionner pour les prochaines présidentielles, les candidats se précipitent déjà pour les législatives de juin prochain. Pire, certains ont d’ailleurs le regard tourné vers les sénatoriales de 2023 qui n’intéressent personne vu que cette élection est réservée aux
grands électeurs. Pour notre région, ce scrutin aura lieu dans les départements de l’Isère, de la Haute-Loire, du Puy-de-Dôme et de la Loire.

Des noms commencent à circuler comme ceux d’Olivier Joly et de Christophe Bazile, maires de Saint-Just-Saint-Rambert et Montbrison..
Président du département, Georges Ziegler serait intéressé tout comme son premier vice-président, Hervé Reynaud, tous deux LR. Du côté féminin, on cite Clotilde Robin, deuxième vice-présidente du département.

Certains imaginent même le maire LR de Saint-Etienne tenter sa chance au vu du nombre de grands électeurs sur la Métropole.

Garde d’enfants à Saint-Sauveur-en-Rue.
La commune pilatine est devenue résidentielle au cours des dernières années et il lui a fallu s’adapter notamment dans le secteur de la garde d’enfants. Depuis plusieurs années, les enfants étaient accueillis dans un RAM, un relais d’assistantes maternelles. Dans quelques jours, un nouveau local accueillera une MAM, une maison d’assistantes maternelles.

La nouvelle structure sera ouverte de 6 heures à 20 heures. Pour faciliter l’accès de tous, le nouveau local sera de plein pied. La MAM a reçu un agrément pour l’accueil de 16 enfants. Un budget de 244 000 euros a été investi par la caisse d’allocations familiales et la commune. L’inauguration officielle est prévue pour le 2 avril.

     Tous droits réservés © gillescharles.fr | Nous contacter : gillescharlesinfos@gmail.com