Invitation à la découverte : Les Croquants de Saint-Paul de Fenouillet

recette des croquants aux amandes de saint paul

Dans cet article, nous avons quelque chose de spécial pour vous. Laissez-moi vous emmener dans un voyage virtuel et gastronomique à travers le Croquant de Saint-Paul, un délice qui ravivera vos papilles et vous fera voyager depuis le confort de votre foyer.

À la Découverte du Croquant de Saint-Paul

Le Croquant de Saint-Paul, c’est plus qu’un simple biscuit. C’est une tradition, une histoire, un héritage de Saint-Paul de Fenouillet. Dans cette petite ville nichée au cœur des Fenouillèdes, on trouve ce petit gâteau sec, élaboré avec soin et amour, en utilisant des ingrédients simples mais de qualité.

Les Ingrédients Clés de la Tradition

Fabriqués à partir de farine, de sucre, d’œufs, de citrons, et d’amandes, ces croquants possèdent une texture unique qui se craquelle et se boursoufle à la cuisson. C’est cette caractéristique qui leur donne leur nom et les distingue des autres gâteaux secs.

Un Savoir-Faire Local Préservé

Le secret de cette recette, transmise de génération en génération, est jalousement gardé par les habitants de Saint-Paul. Trois ateliers locaux, dont celui de Martine et Guy Bes, continuent de fabriquer ces délices selon les méthodes ancestrales, garantissant ainsi leur authenticité et leur qualité.

La Recette du Croquant de Saint-Paul

Vous vous sentez inspiré pour essayer de faire ces délicieux croquants chez vous ? Voici une recette que vous pouvez suivre pour recréer cette magie dans votre propre cuisine.

  • 2 citrons jaunes
  • 5 œufs (3 entiers + 2 jaunes)
  • 500 g de farine T55
  • 11 g de poudre à lever
  • 500 g de sucre de canne blond
  • 200 à 250 g d’amandes
  • Un peu de farine pour le façonnage

Laver les citrons et prélever leurs zestes à l’aide d’une râpe Microplane.

Séparer le blanc des jaunes de 2 œufs. Réserver les jaunes.

Dans la cuve d’un robot pâtissier, mélanger à la feuille, la farine et la levure, le sucre et le zeste de citron.

Faire un puits et y verser 3 œufs entiers et les 2 blancs.

Mélanger les ingrédients juste assez pour qu’ils s’amalgament: 30 à 45 secondes. Finir à la main.

La pâte est assez collante et l’on voit les grains de sucre. Mettre la pâte au frigidaire au moins une quinzaine de minutes.

Pendant ce temps, préparer le plan de travail. Recouvrir 4 plaques de papier cuisson. Mettre un peu de farine dans un bol afin de se fariner les mains pour le façonnage des croquants. Mélanger les jaunes d’œufs avec 2 cuillères à café de lait ou d’eau. Préchauffer le four à 180° chaleur tournante.

Prendre un quart de la pâte et remettre le reste au frais. Prélever une noix (pas trop grosse!) de pâte, la rouler entre les mains farinées, l’allonger grossièrement. Sur la plaque, l’étirer en fin boudin d’environ 9 cm de long. Renouveler l’opération. Les boudins doivent être espacés d’au moins 2 doigts. Une fois la plaque remplie, badigeonner les boudins de jaune d’œuf. Enfin, déposer délicatement 2 à 3 amandes sur chaque boudin. Enfourner pur 12 à 15 minutes. Laisser refroidir avant de décoller.

Continuer avec le reste de pâte.

Plus qu’un Biscuit, un Morceau d’Histoire

En dégustant un Croquant de Saint-Paul, vous ne savourez pas seulement un biscuit, mais aussi un morceau d’histoire et de culture. Ces petites douceurs sont plus qu’une friandise, elles sont le symbole d’un patrimoine culinaire riche et préservé.

4.7/5 - (47 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *