Insécurité : le sentiment d’abandon est réel à Solaure

Insécurité au sein du quartier de Solaure

Questions orale et proposition de voeux que les Élus du groupe Saint-Etienne Demain formuleront lors du Conseil municipal de ce lundi 21 septembre 2020.

De nombreux habitantes et habitants du quartier nous ont interpellés afin de nous faire part du climat qui règne en ce moment dans le quartier de Solaure.

Depuis de nombreux mois, une recrudescence de faits divers font naître une vraie peur chez beaucoup de personnes. Les incivilités quotidiennes et actes de petite délinquance ont été nombreux cet été, plus que jamais auparavant.
On peut citer pêle-mêle : petits trafics en tout genre qui se déroulent au grand jour, nuisances sonores nocturnes (barbecues sauvages, feux d’artifices, tirs de mortier…), bouches d’incendies ouvertes, personne alcoolisée porteuse d’une arme à feux dans un square pour enfants en plein après-midi, suspicion de prostitution, agressions physiques dans la rue ou les transports en commun, ou encore très récemment une bagarre de rue violente avec armes blanches entre différents groupe de jeunes…

La liste est longue mais les faits les plus marquants sont les incendies de véhicules et de poubelles sous les fenêtres de résidents de tout âge, et vraiment soucieux pour leur sécurité et pour l’avenir du quartier. Aucune aide, aucune écoute et aucun accompagnement moral de ces personnes traumatisées n’a été proposé par la municipalité : le sentiment d’abandon est réel.

Si la sécurité publique est d’abord de la responsabilité de l’État avec la Police nationale, la Ville de Saint-Etienne peut et doit agir dans le cadre de ses compétences : la préservation du cadre de vie des habitants de Solaure passe par des réponses concrètes aux questions suivantes :
– Quelle est l’utilité des caméras situées place Louis Courrier : fonctionnent-elles ?
Combien de réquisitions d’images ont été demandées à la Ville de Saint-Etienne ces derniers mois ?
– Quel sera le devenir du lugubre souterrain de la rue Paul Signac que la grande majorité des habitants souhaitent voir remplacé par une passerelle ?
– Comment mesurer l’efficacité des rondes menées par les médiateurs de nuit et comment se fait-il qu’il n’y ait pas d’actions de médiation en journée comme cela existe dans d’autres quartiers de la Ville ?
– Comment expliquer qu’une partie significative des enfants, ados et jeunes du quartier ne bénéficient d’aucune activité socio-éducative, et ne soient pas en lien avec les structures d’éducation populaire du secteur ?
– Quel est dorénavant l’élu en charge du quartier (précisément) et non du secteur ?

Enfin, au regard de cette situation de tension grandissante à l’échelle de l’ensemble des quartiers Sud de la ville, êtes-vous prêt à étudier la possibilité d’implanter une antenne de Police Municipale dans ce secteur de la Ville ?

Pierrick COURBON – Isabelle DUMESTRE – François BOYER – Laeticia VALENTIN – Ali RASFI

Partager cet article :

3 thoughts on “Insécurité : le sentiment d’abandon est réel à Solaure

  1. Je confirme, j’y habite, la mairie fait quoi? par ailleurs il y à des caméras au terminus du tram, serre t’elle réellement, oui implanté une police municipal ferait du bien

    1. Pourtant qu elle beau secteur de la ville stéphanoise ! Incroyable de laisser les habitants dans une telle situation, la plupart des propriétaires voient le prix de leurs bien immo fondre comme neige au soleil. Trafic de drogue à la vue de tous. Police qui n ose même plus intervenir par peur. Désolant

  2. La caméra au terminus des tram ne sert strictement à rien ! Il y a déjà eu plusieurs agressions de chauffeur de la stas à cet endroit, et à chaque fois les images étaient inexploitables… désolé de le dire, mais c’est juste du vent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *