Il faut défendre la liberté de la presse en toutes circonstances, arrêter les listes noires…

Une des questions orales que nous soutiendrons (Élus SED)lors du prochain conseil de Saint-Étienne Métropole, ce jeudi 8 décembre, présentés par différents élus métropolitains :

– un voeu pour la défense de la liberté de la presse.

Vœu proposé par Pierrick COURBON, Isabelle DUMESTRE, Ali RASFI, Laetitia VALENTIN

__________________________________________________

Pour défendre la liberté de la presse en toutes circonstances

M. le Président du Sénat,
Mme la Présidente de l’Assemblée nationale,

En marge des affaires qui secouent notre territoire, suite aux révélations publiées par la presse depuis le 26 août dernier, nous avons assisté avec stupeur à une tentative inédite de censure préalable d’un article de presse.

A la demande de l’avocat de Gaël Perdriau, qui souhaitait ainsi dissimuler une nouvelle ignominie de ce dernier, une juge du tribunal judiciaire de Paris a rendu une ordonnance sur requête interdisant au journal Mediapart de publier une enquête d’intérêt public.

Constatant que le conseil de M. Perdriau avait détourné la procédure, sur la base d’informations délibérément tronquées, la juge est heureusement revenue sur sa décision initiale et pris une ordonnance de rétractation mettant un terme à douze jours d’une censure sans précédent. Pourtant, le mal est déjà fait.

Une première brèche a ainsi été faite, à l’initiative de M. Perdriau, dans la loi du 29 juillet 1881 qui avait mis un terme à la censure préalable de la presse.

Il serait extrêmement dangereux pour l’exercice de la liberté de la presse dans notre pays si cette pratique venait à se généraliser. Rappelons que cette liberté de la presse est fondamentale en démocratie car elle est la garantie du droit des citoyens à être informés.

Il est urgent de légiférer pour qu’une atteinte aussi disproportionnée à la liberté de la presse et aux principes posés par la loi de 1881 ne puisse se démultiplier dans un proche avenir.

Des parlementaires, issus de groupes politiques différents, viennent justement de déposer des propositions de loi, visant à exclure l’utilisation de toute procédure non contradictoire, lorsque son objet concerne la liberté de la presse : Mme Nathalie Goulet au Sénat et Mme Sophie Taillé-Polian à l’Assemblée nationale.

Aussi, les élus du Conseil métropolitain de Saint-Étienne Métropole, réuni le 8 décembre 2023, ont l’honneur de vous demander de bien vouloir faire inscrire, sans attendre, les propositions visant à faire respecter la règle du contradictoire en matière de droit de la presse et diverses dispositions visant à garantir la liberté de la presse, pilier des valeurs de notre République, à l’ordre du jour des débats de vos assemblées respectives.