Hervé Reynaud pour remplacer Jean François Barnier …

11 septembre 2019 : les Brèves de Pat

La chaude semaine du député Jean-Michel Mis.
Les marcheurs ont eu une semaine bien chargée avec l’élection de l’ancien ministre de l’intérieur, Christophe Castaner, comme patron du groupe En marche de l’assemblée nationale. depuis quelques temps, le groupe est secoué par des turbulences et de scissions qui pourraient coûter cher lors des prochaines échéances.

Le député stéphanois aura peu fréquenté sa circonscription cette semaine. Mardi et mercredi, à Paris, il a participé à diverses commissions. Jeudi et aujourd’hui, il est à Amiens pour les journées parlementaires du parti présidentiel.
Et demain, samedi, il sera à Chateauneuf sur Isère pour le campus régional de LAREM et il planchera à la commission « recherche ».

Hervé Reynaud dans les starting blocks.
Réélu dès le premier tour des municipales, le maire de Saint-Chamond ambitionne la présidence de l’AMF de la Loire. Dès juillet, l’élu local avait fait part à la presse locale de son intention de présider la principale association d’élus du département. Dans la perspective de l’échéance du 26 octobre, Hervé Reynaud vient de présenter sa liste pour l’arrondissement de Saint-Etienne. celle ci, riche de seize noms, est très ouverte avec de nombreux divers droite, divers centre, sans étiquette et aussi des élus de gauche comme les maires de Saint-Héand et La Talaudière.

L’élu s’est déjà assuré du soutien de ses collègues des arrondissements de Montbrison et Roanne. Son élection, en remplacement de Jean-François Barnier, ne sera qu’une simple formalité.

Gilets jaunes: le retour ?
C’est un appel national relayé sur la page officielle Facebook des gilets jaunes ligériens. Ce samedi 12 septembre entend marquer le retour de la colère dans les rues des viles de France. Pour la Loire, les gilets jaunes donnent deux rendez vous : au rond point autoroutier du Sardon à Rive-de-Gier et place du Peuple à Saint-Etienne. Déjà traumatisés par la prochaine ouverture du Steel, les commerçants stéphanois redoutent ces manifestations.

Avant le confinement, les manifestations stéphanoises hebdomadaires avaient entrainé d’importants manques à gagner pour le commerce local.

Partager cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *