Partager cet article :

Un chef ligérien à l’honneur.
Le chef roannais, Michel Troisgros, sera l’invité d’honneur de la manifestation Toques et Porcelaines organisée à Limoges les 17, 18 et 19 septembre prochain. Il s’agira de la neuvième édition de cette biennale de la gastronomie dont le but est de mêler le plus harmonieusement possible les arts de la table à la qualité de la gastronomie. Invité d’honneur, Michel Troisgros officiera au milieu d’un parterre de grands chefs et des principaux porcelainiers de France.

Régis Juanico soutient une proposition de loi sur la fin de vie.
Le député Génération S de Saint-Etienne soutient la proposition de loi du socialiste, Jean-Louis Touraine et de 296 autres députés de tous bords dans le but de poursuivre le débat parlementaire sur ce sujet particulièrement grave qu’est le droit à une fin de vie libre et choisie.

L’examen du projet a en effet été suspendu sur initiative du gouvernement. Les députés ont donc envoyé une lettre de protestation au premier ministre alors que le débat public sur cette question dure depuis 43 ans. Comme ses collègues signataires, Régis Juanico souhaite une reprise de ce travail qui s’effectue en dehors des attaches partisanes classiques.

Conseil métropolitain du 20 mai. Les remontrances vertes.
La réunion du conseil métropolitain de Saint-Etienne Métropole s’est déroulée, le 20 mai dernier, avec comme principal point à l’ordre du jour une refonte de la tarification des transports publics de la société STAS, filiale locale du groupe TRANSDEV. Approuvée globalement par les maires, cette modification a fait l’objet d’un relatif consensus de l’assemblée.

Néanmoins, les verts n’ont pas apprécié la précipitation du président Perdriau à communiquer sur les nouveaux tarifs avant le vote des élus communautaires . Dans un communiqué, ils ont dénoncé le manque de respect de la démocratie. Sur un autre dossier, les élus verts, très actifs avant les élections du mois prochain, ont déploré l’abandon du traitement des déchets par bioréacteur. Ils estiment qu’il s’agit d’une « irresponsabilité écologique ».