Galeries Dorian, le maire de Saint-Etienne s’est montré très évasif

Sur le dossier du centre médical COSEM qui doit accueillir 75 médecins en lieu et place des galeries Dorian, le maire s'est montré très évasif.

Le SDIS à la foire.
C’est une vraie tradition. Il n’y a pas de foire économique sans une présence visible du service départemental d’incendie et de secours de la Loire. C’est le cas cette année avec une exposition sur le matériel et les personnels mobilisés dans la lutte contre les incendies de forêts.

Des véhicules anciens et des dispositifs plus utilisés aujourd’hui sont présentés grâce au concours du musée des sapeurs-pompiers de la Loire. Les pompiers présents sur le stand sont à la disposition du public qui a des questions à poser ou des conseils à demander. Des films et des panneaux explicatifs complètent l’information des visiteurs.

Bien évidemment, cet espace respecte les consignes sanitaires en vigueur. Pour rester sur la Foire, le vaccinodrome va se transporter de la salle omnisport au palais des spectacles dans les jours prochains.

L’école des mines de Saint-Etienne bien présente à Lyon.
Sous l’impulsion de son directeur, Pascal Ray, la prestigieuse école d’ingénieurs de Saint-Etienne joue de plus en plus la carte de la coopération avec les industries régionales. Avec le concours de celles-ci, l’établissement scolaire est désormais implanté sur le campus numérique de Charbonnières dans un laboratoire de 800 mètres carrés. Cet espace DIWII a déjà reçu la visite de 3000 entreprises
intéressées par le développement numérique, la recherche, l’innovation. L’école des mines se positionne aussi sur le segment de la santé 4.0. L’école des mines figure de plus en plus en bonne place dans les classements mondiaux des meilleurs établissement d’enseignement supérieur et de recherche.

Conseil municipal de rentrée à Saint-Etienne.

Bien que le taux d’incidence de la Loire soit en baisse, le maire de Saint-Etienne a préféré organiser en distanciel le premier conseil municipal de rentrée. Le conseil de ce lundi 27 septembre comprenait un ordre du jour de près de 100 dossiers et avec de nombreux vœux et questions diverses.

Depuis fort longtemps, le conseil municipal de Saint-Etienne se déroulait chaque premier lundi du mois sauf congé. Le conseil communautaire prenait le relais le deuxième lundi. Gaël Perdriau a opté pour des conseils distants mais très chargés et ne favorisant pas l’expression des exposants.

Résultat : les séances sont très longues, fatigantes même pour les rares citoyens connectés sur le net.

Sur le dossier du centre médical COSEM qui doit accueillir 75 médecins en lieu et place des galeries Dorian, le maire s’est montré très évasif. Dans les points positifs, notons que ce conseil a été traduit en langue des signes.

     Tous droits réservés © gillescharles.fr | Nous contacter : gillescharlesinfos@gmail.com