Gaël Perdriau devrait ressortir très bientôt…

Des élus au travail !
Le 16 septembre dernier, neuf élus de la majorité municipale dont quatre adjoints publiaient un texte commun demandant la mise à l’écart du directeur de cabinet et la mise en retrait du maire. Aujourd’hui, il s’estiment satisfaits et déclarent se préoccuper essentiellement de leur travail d’élus. Pour sa part, le président du parti UDI dans la Loire a tenu à plusieurs reprises des propos sévères à l’encontre de ses collègues de la majorité municipale. Entretemps, Pierre Gauttieri a rejoint son appartement du centre ville.

Quant à Gaël Perdriau, s’il sort un peu moins, il n’en reste pas moins aux manettes pour prendre les décisions majeures à la ville et à la métropole. Comme le maire, sa majorité municipale s’abrite derrière la présomption d’innocence pour tenter de rester en poste jusqu’en 2026. Pour certains, cette posture est purement alimentaire, pour d’autres elle est incompréhensible.

D’autres encore se convainquent qu’ils défendent leur famille politique alors la la ville a basculé à gauche lors des législatives de juin. Le maire compte sur l’usure des habitants et la lenteur de la justice pour réapparaître en public. Actuellement en vacances, il pourrait bien présider les cérémonies du 11 novembre.

Deuxième demande de création  d’une mission d’information sur le cabinet.
Les oppositions de gauche avaient déjà formulé la demande légale de la constitution d’une mission communale d’information sur la composition du cabinet du maire et sur les missions de cette dernière. Sans réponse de la part du maire, un deuxième courrier est parti le 19 octobre.

Malgré le départ de son directeur, le cabinet du maire fonctionne toujours sous la direction temporaire de son numéro, le très discret et peu causant Monsieur Hamon.. La loi précise que si un sixième des élus municipaux demandent la création d’une mission d’information, celle-ci doit être mise en place pour une durée d’un mois.

Le prochain conseil municipal est prévu pour le 28 novembre sous la présidence du maire. D’autres demandes comme des précisions sur le déficit « abyssal » de la Cité du design seront sûrement formulées d’ici là.

Olivier Longeon s’intéresse aux stations de ski.
L’élu écologiste a lu avec intérêt le rapport de la chambre régionale des comptes sur les finances des nombreuses stations de ski de la région AURA. L’audit de la CRC a été publié le 26 octobre. Dans ce texte, les magistrats constatent que de nombreuses stations et les sociétés de remontées mécaniques ont largement profité des aides d’Etat d’après Covid.

Il est vrai que durant le confinement, la fréquentation de stations était tombée au plus bas. Dans la Loire, le débat reste toujours entier à propos des aides départementales apportées constamment à la station de Chalmazel au grand dam de
l’opposition. La majorité souhaite en faire une station quatre saisons.

     Tous droits réservés © gillescharles.fr | Nous contacter : gillescharlesinfos@gmail.com