Fermeture des serres municipales, un choix contre nature !

La municipalité de Saint-Etienne fait encore les mauvais choix dans sa course aux économies.

La fermeture des serres municipales est une décision grave et montre le manque de vision de l’équipe actuelle.

Engluée dans un scandale, elle n’est plus suffisamment disponible pour assumer sereinement la gestion de notre ville.

En agissant de la sorte, la Ville se prive de savoir-faire acquis par une équipe de jardiniers passionnés qui s’investissent pour la ville et ses habitants.

D’une part, les agents des espaces verts doivent renoncer à leur travail. D’autre part, les Stéphanois doivent se contenter d’une ville au rabais.

La majorité ne veut pas développer la verdure dans la ville. Il existe d’autres possibilités en faisant évoluer les méthodes de cultures, et en innovant dans le choix des végétaux produits. Une nouvelle fois, la majorité prend des décisions dans l’urgence et sans réfléchir, sans avoir évalué les conséquences réelles dans ses aspects humains, environnementaux et financiers.

Croire que le recours au privé est la solution est une erreur. Encore une fois, la municipalité ne prend pas ses responsabilités.

 

Pour les élu·es municipaux écologistes, la majorité fait preuve d’un refus flagrant de toute verdure dans la ville.

  • La place Waldeck Rousseau conservera juste ses platanes avec une vague bande verte dans un coin.

  • La place Boivin sera maltraitée de la même façon. Pour tenter d’éviter le stationnement anarchique, la ville y supprimera la verdure.

  • Tronçonnage des tilleuls de la grande rue pour les remplacer par des places de stationnement rue Charles De Gaulle.

  • Tronçonnage, arrachage et goudronnage de la verdure rue Ponchardier.

  • Goudronnage, dallage des pieds des arbres Cours Fauriel et Square violette.

  • Sans parler de la frénésie de goudron noir comme sur certains axes de la ville ou place Beltrame.

 

Le climat se réchauffe, la ville se réchauffe, la ville a besoin de la fraîcheur des végétaux. Dimanche 1er  janvier, il faisait 16° à Saint-Étienne !

Il faut faire pousser partout en commençant par arrêter d’affaiblir le service des espaces verts ! Son rôle ne doit pas être celui de nettoyer le béton à la souffleuse thermique comme le fait faire  la majorité municipale. Son travail est primordial pour que notre ville soit supportable dans les prochaines décennies.. Il est temps de planter, pas de fermer les serres municipales. C’est urgent !

 
Olivier Longeon