Face au COVID-19 : privilégier des vacances écolos sur le territoire français ?

COVID-19 : privilégier les vacances écolos sur le territoire français

Résumé : Édouard Philippe a levé le mystère concernant les vacances d’été des Français au cours d’une conférence de presse, le 14 mai 2020. Le Premier Ministre a dévoilé un plan de relance du tourisme représentant un engagement de 18 milliards d’euros pour l’État. En effet, la crise sanitaire qui a frappé le territoire français a ébranlé le secteur du tourisme qui connaît la pire épreuve de son histoire moderne. Afin de soutenir tous les professionnels du tourisme, le gouvernement invite les Français à réserver – dès maintenant – leurs vacances locales.

Les vacances d’été peuvent-elles être sauvées ?

Le 14 mai 2020, le Premier Ministre a annoncé des nombreuses mesures gouvernementales pour relancer le secteur du tourisme, à l’arrêt depuis mi-mars.

Déclaration du Premier Ministre après un comité interministériel dédié au secteur :

« Le tourisme fait probablement face à la pire épreuve de son histoire moderne, alors qu’il s’agit d’un des fleurons de l’économie française, son sauvetage est donc une priorité nationale. »

Aujourd’hui, 62.000 entreprises du secteur du tourisme (restaurants, hôtels, agences de voyages, etc.) ont déjà bénéficié des prêts garantis par l’État de 6,2 milliards d’euros. Le gouvernement va compléter cette première aide d’urgence avec un plan d’envergure pour accompagner la reprise et la relance du secteur.

Le secteur du tourisme représente 7,4% du PIB soit 173 milliards d’euros en 2018 et deux millions d’emplois, d’après les derniers chiffres de la Direction Générale des Entreprises publiés en décembre 2019.

L’État a également un « effort d’investissement » porté par la Banque des Territoires et Bpifrance avec le plan de relance Tourisme Commun : plus de trois milliards d’euros de financements entre aujourd’hui et 2023 sous forme de prêts et d’investissements en fonds propre.

Aujourd’hui, toutes les mesures gouvernementales pour sauver le secteur du tourisme français et les vacances des ménages représentent un engagement de plus de 18 milliards d’euros pour les finances publiques.

Coronavirus : comment réinventer ses vacances d’été ?

La pandémie de COVID-19 a bouleversé la vie quotidienne des Français et toutes les mesures restrictives ont obligé les professionnels du tourisme à fermer leurs établissements pour respecter le confinement et ralentir la progression du virus.

Le 27 mai 2020, presque deux mois après le début du confinement et quelques semaines après le déconfinement progressif, l’État assouplit encore ses mesures :

  • Restrictions aux frontières avec les pays de l’espace européen jusqu’au 15 juin selon les mesures des différents pays
  • Fermeture des frontières avec les pays non européens jusqu’à nouvel ordre
  • Sortie au-delà de 100 kilomètres autour du domicile possible sans attestation
  • Attestation obligatoire dans les transports en commun pendant les heures de pointe
  • Port du masque obligatoire dans les transports en commun
  • Ouverture des jardins et des parcs
  • Accès autorisé aux plages sur l’ensemble du littoral
  • Réouverture des bars et des restaurants avec une restriction pour l’Île-de-France, la Guyane et Mayotte

Le saviez-vous ?

L’application STOPCOVID est disponible sur la base du volontariat pour conserver un suivi contrôlé de l’évolution de l’épidémie et la circulation du virus.

Face à ces conditions inédites, la plupart des Français s’inquiètent pour le déroulement des vacances estivales qui approchent à grands pas.

« Les Français pourront partir en vacances en France au mois de juillet et au mois d’août, sous réserve de possibles restrictions très localisées en fonction de l’évolution de l’épidémie. » – Édouard Philippe, 14 mai 2020.

Le tourisme franco-français est également le meilleur moyen pour dynamiser le secteur du tourisme pour soutenir les professionnels, fortement impactés par le confinement.

Bonne nouvelle. Le tourisme franco-français est le meilleur moyen de réduire l’empreinte carbone du voyage et privilégier le terroir local pour manger sainement et relancer l’économie française.

Le tourisme de proximité est également un moyen de réaliser des économies et augmenter la part du budget pour les activités et les loisirs au cours des vacances.

Bon à savoir !

Dès à présent, les Français peuvent réserver leurs vacances et tous les acteurs du tourisme et de l’hôtellerie s’engagent à rembourser intégralement les ménages dans l’hypothèse où l’évolution de l’épidémie ne rendrait pas possible le départ en vacances.

https://www.fournisseur-energie.com/

Partager cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *