Partager cet article :

Précisions.
Suite à l’article du Progrès consacré à la préparation des élections départementales dans la Loire, Eric Berlivet, maire de Roche-la-Molière et délégué départemental Lore du parti AGIR, tient à apporter quelques précisions. Aux élections régionales, il soutiendra la liste de Bruno Bonnell, candidat marcheur, député et chef d’entreprise chargé de construire une liste avec le MODEM et AGIR.

Pour Eric Berlivet, cette position n’implique en aucun cas une hostilité envers le président LR sortant, Laurent Wauquiez. La ville de Roche-la-Molière entretient de bonnes relations avec l’institution régionale qui a déclaré en PUR, plan urbain régional, le quartier rouchon de la Varenne, actuellement en pleine transformation.

Le plan remodèle la circulation, prévoit l’aménagement d’un parking arboré et la rénovation d’équipements sportifs. Pour Eric Berlivet, les positions nationales des uns et des autres ne doivent pas empiéter les relations entre collectivités territoriales. On devrait savoir jeudi la date définitive des élections territoriales de juin.

Casino lance sa cryptomonnaie.
Après avoir annoncé le changement de nom de la banque Casino en FLOA, le groupe stéphanois de distribution a lancé, le 17 mars, LUGH, sa crypto monnaie adossée à l’euro. On peut être surpris de voir un distributeur se lancer dans ce secteur. Casino est accompagné dans cette aventure par le banquier Société Générale et par un cabinet d’audit.

Adossée à l’euro, la nouvelle monnaie se veut stable et c’est aussi un pari sur l’avenir. Dans un deuxième temps, Casino n’exclut d’en faire un moyen de paiement et un outil de fidélisation. Très vite, les bons de réduction offerts aux clients pourraient être remplacer par des LUGHs. La BCE, la banque centrale européenne, doit étudier le dossier. A propos, le LUGH est le nom d’une déesse celte.

La gestion Charvin épinglée.
L’audit commandé par la municipalité communiste de Rive-de-Gier vient de parvenir à ses commanditaires. Comme on pouvait s’y attendre, le rapport met en cause la gestion de près d’un quart de siècle de Jean-Claude Charvin, l’ancien maire DVD, désormais en retrait de la vie politique.

L’élu a assisté, le 25 mars, à son dernier conseil métropolitain et il ne sera pas candidat aux prochaines élections départementales. L’audit réalisé par un cabinet spécialisé pointe le mauvais entretien de certains bâtiments publics et notamment de plusieurs écoles. Celles-ci doivent aussi être mises aux normes PMR, personnes à mobilité réduite. Les dépenses de bouche et notamment d’apéritifs sont épinglées même si l’ancien maire explique que ces réserves étaient destinées aux moments de convivialité qui suivent les assemblées générales des associations.

Plus globalement, Jean-Claude Charvin dénonce un document politique.