Envolée des prix des carburants, Roche-la-Molière, fait adopter une aide

Une aide carburant à Roche.
En 2018, lors de la première envolée des prix des carburants, Eric Berlivet, maire de Roche-la-Molière, avait fait adopter une aide par le CCAS, le centre d’action sociale de sa commune pour les automobilistes les plus frappés par ces hausses. A partir du premier mars, cette aide sera réactivée après une réunion du CCAS. Cette aide sera destinée aux foyers les plus fragiles à savoir des Rouchons habitant la commune depuis au moins six mois et pour qui l’usage d’un véhicule est indispensable. Les demandeurs devront faire état d’une distance domicile-travail.

Ils devront montrer  que leur lieu de travail n’est pas accessible en transports en commun et que ce lieu de travail est distant de 15 à 20 km. Enfin le salaire du demandeur doit être inférieur ou égal à 1500 euros/ mois.

Un premier séminaire des chefs de collèges.
A l’initiative de Clotilde Robin, vice-présidente, le Département de la Loire a organisé, le 15 février à Feurs, une première réunion des
chefs de cuisine des collèges de la Loire. 38 chefs cuisiniers étaient présents à cette première rencontre dont la finalité était de favoriser le bien-être des 38000 collégiens ligériens. Les échanges ont porté sur la qualité de l’alimentation, l’utilisation de produits bio et locaux, la réduction du gaspillage alimentaire, l’éducation au goût, la lutte contre l’obésité. Au cours de l’année 2022, le conseil départemental va acquérir de nouveaux matériaux de cuisine. 14000 repas quotidiens sont servis dans les collèges ligériens. D’autres séminaires sont programmés.

Les maires ligériens et le parrainage.
Dans les colonnes du Progrès du 15 février, le professeur Bernard Laget avait émis le vœu que son parrainage d’Eric Zemmour soit suivi par d’autres maires. Au pointage de ce même mardi, le conseil constitutionnel nous apprend que le conseiller départemental de Rive-de-Gier est le seul à parrainer l’ancien journaliste. D’autres candidats se contentent aussi d’une seule signature. C’est le cas de la trotskyste Nathalie Arthaud, déjà qualifiée, de son collègue, Philippe Poutou, du philosophe Gaspard Koenig et même de Marine Le Pen.

En revanche, le Béarnais, Jean Lassalle, a convaincu huit maires ruraux. A gauche, les parrains sont peu nombreux à soutenir JL Mélenchon, et Yannick Jadot à l’exception de Fabien Roussel et Anne Hidalgo. Les palmes des vainqueurs reviennent à Valérie Pécresse et Emmanuel Macron. Un autre état des lieux sera publié demain 17 février.

     Tous droits réservés © gillescharles.fr | Nous contacter : gillescharlesinfos@gmail.com