Partager cet article :

Détresse sociale, urgence écologique et désenchantement démocratique : tel est le constat que nous faisons à l’échelle nationale. Ce constat, chaque Ligérien.ne peut en mesurer l’ampleur, nous le vivons concrètement aussi dans notre Département. 

Nous assistons à une gestion catastrophique de la crise sanitaire par la majorité départementale, incapable de bâtir la Loire d’après-crise. Un an après le début de la pandémie, les inégalités préexistantes continuent de s’accroître et la précarité se renforce dans la Loire. Les habitant.e.s touché.e.s par la crise ont besoin d’un horizon clair. Nous voulons nous mobiliser pour les plus fragiles et préparer l’avenir immédiat.

Nous prenons également la mesure de l’abstention galopante, particulièrement sensible dans les quartiers populaires, où les populations se désintéressent de la politique. En nous unissant, nous souhaitons redonner espoir et créer un nouvel espace démocratique. 

Nous entendons aussi l’aspiration forte de l’électorat de gauche et écologiste, l’action et à l’union de celles et ceux qui partagent l’essentiel et dont les convergences de vue pour l’avenir de notre Département et l’amélioration du quotidien de sa population sont évidentes. 

Face à ces enjeux, vitaux pour des milliers de Ligérien.ne.s, nous nous sommes retrouvé.es dans le respect de notre diversité afin de construire un projet pour le Département de la Loire qui est notre bien commun.

Nous nous rassemblons aujourd’hui autour d’une bannière unitaire, « La Loire en commun », pour présenter aux Ligériennes et aux Ligériens un programme départemental bâti autour de l’urgence sociale et démocratique, de l’impératif de solidarité, et de l’obligation d’engager, enfin, la transition écologique dans la Loire. 

Partout dans le Département, des candidates et candidats issu.e.s de nos formations politiques, ayant à coeur de défendre notre projet départemental qui fixera un cap clair pour les six années à venir, se présenteront au nom de cette bannière commune. 

Des candidatures unitaires sont ainsi actées sur plus de 15 cantons de l’Ondaine, du Stéphanois et du Forez. Cet accord entre les principales forces politiques de gauche et écologistes sur ces territoires est inédit. 

Sur les cantons du Gier et du Roannais, nous souhaitons que nos ami.e.s, membres de nos organisations respectives, rejoignent cette démarche de candidatures uniques de la gauche et des écologistes. 

Très prochainement, nous dévoilerons nos propositions et présenterons nos candidates et candidats de rassemblement sur les cantons ligériens.