Partager cet article :

Une maison médicale à Feurs.
Les déserts médicaux sont la hantise des maires et des habitants des petites villes. C’est pourquoi les initiatives se multiplient sur le
territoire national et bien sûr dans la Loire. La commune de Feurs vient de se doter d’un équipement modèle dans le quartier du Faubourg Saint-Antoine.

Une maison médicale de 780 mètres 2 est opérationnelle depuis la rentrée de septembre. Cette maison médicale d’initiative municipale héberge des généralistes, des infirmiers, des pédiatres, des pédicures et podologue et des kinésithérapeutes. La maison abrite aussi des services complémentaires comme le CCAS, centre communal d’action sociale, la CAF, caisse d’allocations familiales, les services sociaux du Département. Bientôt, la police municipale et une Maison France Service viendront compléter l’ensemble qui bénéficie en plus d’un parking.

Pluralisme à la CMA.
Une élection consulaire est actuellement en cours au sein de la CMA, la chambre des métiers et de l’artisanat de la Loire, actuellement présidée par le Baldomérien Georges Dubesset, élu sous la casquette de la FFB, la fédération française du bâtiment. Pour le prochain mandat, les artisans ligériens ont le choix entre deux listes. « Fiers d’être artisans » est animée par Pascal Calament de la CPME, la confédération des petites et moyennes entreprises. Cette liste devra compter avec celle du coiffeur Saint-Chamonais, David Yeretzian.

Lors du dernier recensement, la Loire comptait 18 000 artisans. Lors des précédentes élections consulaires à la CMA, en 2016, la participation n’avait été que de 14%. Cette année, les artisans disposent de 14 jours pour voter sur le net.

Villars actualise son CME.
Beaucoup de communes ligériennes sont dotées de plusieurs conseils consultatifs thématiques : conseils de quartiers dans des villes comme Saint-Etienne et Saint-Chamond. Conseils de seniors et conseil de la vie associative comme à Veauche. Le conseil municipal des enfants de Veauche vient d’adopter une nouvelle organisation pour permettre une plus forte participation à la vie de la commune.

La municipalité de Jordan da Silva souhaite introduire plus d’éducation morale et civique et des initiatives de développement durable. Désormais, le CME sera ouvert aux enfants du CE1 au CM2. Auparavant, seuls les élèves de CM1 et CM2 siégeaient . Chaque classe de la commune élit deux candidats dans une stricte parité. Le mandat CME sera d’un an en 2021 pour favoriser la rotation. Le CME fête ses vingt ans et son fonctionnement est copié sur celui des adultes. L’installation solennelle aura lieu le 18 octobre.