Partager cet article :

Deux listes discrètes aux régionales en AURA.
Il faut être attentif pour découvrir qu’il y a en définitive neuf listes aux élections régionales en Auvergne-Rhône-Alpes. Lors des élections législatives de 2017, on avait noté la présence de 80 candidats du parti turc du président Erdogan/ Lors des régionales du mois prochain, l’UDMF, l’union des démocrates musulmans de France, sera présente dans dix régions dont la nôtre sous l’intitulé « Agir pour ne plus subir ».

Cette liste sera conduite par Farid Omeir pour un parti qui se définit au centre gauche. Le but du parti est « de défendre nos libertés et de ne plus subir ». Le parti sera présent dans certaines élections départementales. Le second mouvement marginal qui sera présent aux régionales est « L’Union essentielle » conduite par la naturopathe, Sheila Gill. Ce mouvement dénonce les mesures sanitaires comme le port du masque et du couvre-feu et prône « la fin des passe-droits ». Ces deux listes ne sont pas prises en compte dans le récent sondage qui donne Laurent Wauquiez en tête.

Bientôt une maison de la pêche à Saint-Just-Saint-Rambert.
Comme les chasseurs, les bouchers, les cirques, les pêcheurs sont de plus en plus la cible des animalistes. Dans ce contexte, les pêcheurs
participent de plus en plus à des initiatives de protection de l’environnement. Le permis de construire d’une maison départementale de la pêche et de la nature vient d’être déposé pour l’aménagement d’une demeure sise au bord de l’étang David.Le bâtiment sera réaménagé dans le respect de son architecture. Il deviendra le siège de la fédération de pêche et sera complété par un espace muséographique. Le bâtiment, qui dispose d’un bail de 99 ans, devrait ouvrir ses portes en septembre 2022 comprendra aussi une salle de formation.

Châteauneuf et la transition énergétique.
Cette petite commune résidentielle de la basse vallée du Gier a pour maire Bernard Laget, candidat aux prochaines élections départementales. Cet universitaire a fondé le pôle optique vision de Saint-Etienne. Il fut aussi président du syndicat intercommunal d’énergies de la Loire et directeur de l’ENISE, l’école nationale d’ingénieurs de Saint-Etienne. Sa commune est un modèle de transition écologique avec un arbre à vent, un toit de panneaux solaires. Et ce n’est pas fini. Une deuxième micro-crèche va être construite en ossature bois. Sa particularité : elle sera chauffée en géothermie grâce à deux puits de 130 mètres de profondeur qui alimenteront des
pompes à chaleur.